Actualité

La nouvelle polémique d’Eric Zemmour

Le polémiste Eric Zemmour est au centre d’une énième polémique. Il propose de supprimer les allocations pour les mères célibataires élevant seules leurs enfants. Sa nouvelle cible : les familles monoparentales dirigées par une femme.

On s’est habitué aux coups médiatiques d’Eric Zemmour. Bien connu pour ses positions radicales voire extrémistes, l’ancien chroniqueur de On n’est pas couché enchaîne les polémiques et n’en rate pas une. Par le passé, le journaliste s’est engagé dans des combats contre des sujets sensibles tels que l’immigration, le féminisme ou encore l’homosexualité. Mais là, c’est un tout autre sujet qui est au centre de la problématique soulevée par Eric Zemmour. Sa nouvelle cible est incarnée par les mères célibataires des familles monoparentales. Cette théorie, une citation du polémiste, a été publiée lundi soir sur un compte Facebook non-officiel de Zemmour.

Il faut, je crois, avoir une action cyclique contre les familles monoparentales, il faut trouver un moyen financier, social, ou autre, de limiter les familles monoparentales.

Il va jusqu’à les qualifier de “plaie”.

Et il propose une solution très radicale pour en venir à bout. Il souhaite supprimer les allocations pour les mères célibataires élevant seules leurs enfants. Et prendre exemple sur les Etats-Unis. Il écrit sur son compte Facebook :

Ces femmes seules ont simplement remplacé la domination de leur mari par leur dépendance aux aides de l’Etat. Ce pas normal que l’état remplace le père, c’est ça qu’on fait depuis 20 ans. Avec Bush, on a supprimé certaines allocations aux mères seules, et bien on a constaté une recrudescence de la conjugalité.

Avant de conclure avec le ” #MoyenÂge “.

Il faut, je crois avoir une action contre cyclique des familles monoparentales, il faut trouver un moyen financier,…

Posted by Éric Zemmour on lundi 17 août 2015

Ce que dit Eric Zemmour tranche totalement avec les résultats de diverses études. Une d’entre elles, réalisée récemment par l’Université de Berne, est arrivée à la conclusion que la pauvreté touche quatre fois plus les familles monoparentales que celles composées de deux adultes et deux enfants. Ce qui corrobore les résultats d’une étude de septembre 2013 qui affirme que deux mères célibataires sur trois ne se nourrissent par correctement et s’imposent des privations au quotidien pour assurer des conditions de vie plus dignes à leurs enfants.

Sous le choc, la rédaction de Fémina a vivement réagi aux propos du polémiste :

Des mères célibataires, nous en connaissons toutes et tous. Et leur quotidien semble à des années-lumière de celui décrit par Zemmour. Loin de se la couler douce grâce aux aides étatiques, l’écrasante majorité d’entre elles trime du matin au soir pour parvenir à joindre les deux bouts. On croyait qu’Eric Zemmour avait touché le fond, la preuve en est qu’il continue encore et toujours de creuser (oui, on rêve de l’assommer avec sa foutue pelle). Le combat de cet affreux personnage est donc de rendre encore plus faible une frange de la population déjà précarisée. S’attaquer aux plus fragiles ? Courageux, Eric !

En juin dernier, Hugo Fasel, directeur de Caritas affirmait lui que

Les mères seules ont une capacité de travail supérieure à la moyenne. Elles travaillent plus pour gagner leur vie, elles ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour gérer leur ménage et subvenir aux besoins familiaux.

Mais ce ne sont pas les seuls à avoir réagi aux propos d’Eric Zemmour. Les internautes ont posté sur leurs comptes personnels, y compris des followers du journaliste. Réactions choisies :

Je suis 100% d’accord avec vous sur beaucoup de sujet, mais pas celui-là. Pour moi être seule depuis 12 ans avec mes deux enfants n’est pas un choix mais une fatalité due au décès de leur papa. (Isabelle)

Votre commentaire est misogyne et généraliste. (Caroline)

C’est mieux que les mères restent en couple juste pour l’argent, qu’elles soient des p**** au foyer, à l’ancienne. Wahou ! (Céline)

Si les femmes seules ont fait ce choix, ce n’est pas pour le plaisir de toucher des allocs. La séparation avec le père de ses enfants est un choix douloureux. Madeleine

Affaire à suivre, donc !

Publié le mardi 18 août 2015 à 16:36, modifications mardi 18 août 2015 à 16:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

14 Commentaires