Actualité

Normandie : Une falaise s’effondre sous le regard médusé des vacanciers

Un éboulement de falaise sur une centaine de mètres s’est produit jeudi 25 août sur une plage de la « Côte d’Albâtre » en Normandie. Heureusement, il n’y a aucune victime.

Une partie d’une falaise s’est effondrée sur une plage de la Côte d’Albâtre au nord de Fécamp (en Seine-Maritime) jeudi 25 août. L’éboulement s’est produit aux alentours de 14h et sur une distance d’une centaine de mètres. Près de 50 000m3 de roches se sont détachées de la falaise qui est située sur la commune de Saint-Martin-aux-Buneaux.

côte albâtre_carte

https://www.facebook.com/478875705491645/videos/1193676484011560/

Près de 45 sapeurs-pompiers de la Seine-Maritime, ainsi qu’une équipe cynophile du Calvados ont rapidement entrepris des recherches dans les amas rocheux.

S’ils avaient d’abord redouté des victimes bloquées sous les roches, ils ont finalement conclues que les recherches ne donneraient rien. Ils ont donc interrompu les sondages dans la soirée.

Les recherches ont été interrompues vers 18H30, après décision du maire de la commune.

A déclaré le capitaine Eric Tirelle, le porte-parole du Comité opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) de la Seine-Maritime, avant de préciser que les deux chiens spécialisés dans les séismes « n’ont remarqué aucun point chaud ».

Des témoins de la scène avaient indiqué qu’il pouvait y avoir «des suspicions sur la présence de personnes sous l’amas de roches crayeuses».

De son côté, la gendarmerie a entrepris de vérifier chaque voiture stationnée dans les environs pour s’assurer que les propriétaires étaient sains et saufs.

Cet effondrement est un phénomène naturel, connu dans notre région, il n’a rien d’exceptionnel.

A expliqué Eric Tirelle.

En effet, en 2013, 30 000 tonnes de roches s’étaient détachées d’une falaise près d’Etretat. Il n’y avait eu aucune victime.

A Dieppe, tout un quartier, au sud de la ville, va devoir être modifié et des maisons seront détruites en raison des risques d’éboulement.

Les géologues du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) ont expliqué que sur cette partie de la Manche, la falaise de craie subit l’érosion de l’océan par le bas. Dans le même temps, sur la terre, des poches souterraines de sable et d’argile gorgées d’eau de pluie gonflent au fil du temps. L’ensemble de ces conditions géologiques engendre l’éclatement de la falaise.

Pour l’heure, la préfecture de Seine-Maritime a appelé les vacanciers à la plus grande prudence.

Publié le vendredi 26 août 2016 à 15:29, modifications vendredi 26 août 2016 à 15:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !