Actualité

Mondial: “on est en finale !”, Marseillaise et klaxons: les Parisiens fêtent la victoire des Bleus

“On est en finale !”: les supporteurs de l’équipe de France ont laissé éclaté leur joie mardi soir à Paris après la victoire des Bleus face aux Belges (1-0) en demi-finale de la Coupe du monde de football à Saint-Pétersbourg, a constaté une journaliste de l’AFP.

Plus de 20.000 supporters des Bleus, massés devant un écran géant sur la place de l’Hôtel de ville, ont chanté la Marseillaise d’une seule voix au coup de sifflet final, qui propulsait l’équipe de France en finale, 20 ans les Bleus de 98.

Au même moment, un concert de klaxons a résonné dans les rues de la capitale, en échos aux “On est en finale” venus des terrasses des bars parisiens.

Plus de 20.000 supporters des Bleus, massés devant un écran géant sur la place de l'Hôtel de ville, ont chanté la Marseillaise d'une seule voix au coup de sifflet final

(credit photo AFP)

Plus de 20.000 supporters des Bleus, massés devant un écran géant sur la place de l’Hôtel de ville, ont chanté la Marseillaise d’une seule voix au coup de sifflet final

Les gens sautaient dans tous les sens, se prenant dans les bras, les couples s’embrassant debout sur les tables de cafés. “On est en finale, on est en finale !”, chantaient les supporteurs en dansant, rejoignant la rue de Rivoli toute proche, et déjà noire de monde, pour aller en direction des Champs-Elysées. La foule agitait des drapeaux français, des pétards étaient lancés.

Au premier but tricolore inscrit à la 52e minute par Umtiti, des supporteurs munis de drapeaux tricolores, coiffés pour certains d’une perruque bleu-blanc-rouge et souvent vêtus d’un maillot de foot, n’ont pas boudé leur plaisir après une première mi-temps infructueuse.

La joie des supporteurs français a éclaté lors du but de Samuel Umtiti, ici à Paris, le 10 juillet 2018

(credit photo AFP) La joie des supporteurs français a éclaté lors du but de Samuel Umtiti, ici à Paris, le 10 juillet 2018

Devant l’Hôtel de ville le public criait comme un seul homme: “Aux armes, aux armes, nous sommes les Français et nous allons gagné” ou “on est les meilleurs, on est les meilleurs”, a constaté une journaliste de l’AFP.

Faute de places sur ce parvis, des Parisiens ont même tenté de forcer à plusieurs reprises le passage, montant sur des camionnettes, poubelles, abri-bus ou dans des arbres pour tenter d’apercevoir le grand écran. En vain. La foule a dû se résigner à se rendre dans les bars aux alentours pour regarder la rencontre.

Dans un contexte de menace terroriste, plus de 1.200 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour assurer la sécurité autour la fan zone.

L’ambiance était à la fête dans plusieurs autres quartiers de la capitale. A quelques mètres du Moulin Rouge, les pétards claquaient régulièrement au cours du match alors que les terrasses étaient bondées depuis plusieurs heures.

Fidèle à ses traditions, le public pourrait rejoindre les Champs-Elysées, où les services de police et pompiers ont prévu un dispositif.

Publié le mardi 10 juillet 2018 à 22:50, modifications mardi 10 juillet 2018 à 22:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !