Actualité

Mondial: la Croatie attend ses champions

La Croatie baigne dans une atmosphère d’allégresse rouge et blanche avant la finale historique du Mondial-2018 que doit disputer sa sélection contre la France dimanche à Moscou (17H00 heure française).

“Nous allons manger les Français: -3.0%”, annonce une boulangerie sur cette affiche qui promet une réduction et montre un homme rompant une baguette et coiffé d’un chapeau à damier rouge et blanc. “Nous allons leur faire goûter le vin croate”, assure une autre affiche publicitaire.

A l’aube, des dizaines de jeunes venus d’Osijek, dans l’est de la Croatie, tentent de trouver un peu de sommeil sur des bancs du centre de Zagreb, avant de s’abriter des trombes d’eau sous les parasols des cafés.

Ils veulent suivre le match sur la place centrale de la capitale, théâtre d’impressionnantes scènes de liesse après la victoire en demi-finale contre les Anglais.

La pluie tombe à verse depuis dimanche matin à Zagreb, où plusieurs dizaines de milliers de personnes devraient regarder le match dans la rue. Mais elle devrait se calmer un peu après le coup d’envoi, selon les prévisions.

“On n’a pas dormi mais ça vaut le coup: ce soir, ça va être la fête ici”, dit une des jeunes filles aux cheveux teints en rose, qui ne veut pas s’identifier.

Educateur émigré en Suisse, Boze, est venu spécialement pour regarder le match sur la place Jelacic: “Ni une ni deux, avec une dizaine d’amis, on a décidé de partir, de prendre la voiture”.

“Pour vous dire la vérité, on a énormément de mal à réaliser ce qui arrive, ce moment est historique pour la Croatie”, poursuit le trentenaire, vêtu de son maillot et d’une cravate à damier.

Dans une vidéo tournée dans l’avion l’emmenant à Moscou, la présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic, qui a assisté à presque tous les matches de la sélection croate, remercie la Russie pour son organisation de la Coupe du monde.

“Au nom de tous les supporteurs croates, je remercie la Russie pour son accueil chaleureux. Vous avez été des hôtes fabuleux (…) Merci la Russie! Nous arrivons”, lance en russe la présidente croate avant de scander “Croatie, Croatie” avec d’autres supporteurs.

– ‘Nous sommes champions’ –

Boutique de souvenir aux couleurs de l'équipe nationale de football dans une rue de Zagreb, le 13 juillet 2018

(credit photo AFP) Boutique de souvenir aux couleurs de l’équipe nationale de football dans une rue de Zagreb, le 13 juillet 2018

Les rues des villes sont pleines d’écran et la presse pleine de points d’exclamation. “Montrez les dents aux Français!”, demande le quotidien sportif Sportski Novosti.

“Fils de Croatie, nous vous attendons! Revenez à la maison que l’on fasse la fête ensemble!”, réclame Jutarnji List, l’un des deux plus grands quotidiens du pays, sur une photo des deux buteurs des “Vatreni” (“Flamboyants”) en demi-finale, Mario Mandzukic et Ivan Perisic.

“Quoi qu’il advienne, nous sommes champions”, titre en une le quotidien Slobodna Dalmacija qui consacre un numéro spécial aux “héros”. Vecernji List célèbre la “magie croate”.

Parés de rouge et blanc, comme les voitures et les terrasses de café, tous les magasins doivent fermer en début d’après-midi. Le Premier ministre Andrej Plenkovic a demandé aux employeurs de laisser leurs salariés rentrer plus tôt chez eux lundi pour accueillir les héros. En cas de sacre, le gouvernement envisage de déclarer lundi férié.

Jésus devra attendre

Dans ce pays où près de 90% de la population se dit catholique, même Jésus devra attendre: à Slavonski Brod, la ville du buteur Mario Mandzukic dans l’est du pays, un prêtre a décidé de repousser de deux heures la messe du soir pour laisser ses ouailles regarder sereinement la rencontre.

“On a une revanche à prendre sur les Français depuis 1998”, dit Filip Gudejlj, propriétaire d’une société de construction.

Nulle revanche pour l’ex-défenseur Igor Stimac, demi-finaliste en 1998: “Dans mon esprit, il n’y a que de la joie, de la fierté, du bonheur. C’est quelque chose de magnifique. Presqu’incroyable”, a-t-il confié au site internet Tportal.hr. Comme les autres membres de la sélection de l’époque, il a été invité par la Fédération à Moscou.

“Le présent appartient à Luka Modric et l’avenir ira de toute façon à Kylian Mbappé”, estime Jutarnji List qui espère “un de ces jours particuliers dont on se souvient toute sa vie”.

Publié le dimanche 15 juillet 2018 à 14:15, modifications dimanche 15 juillet 2018 à 14:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !