Monde

Yémen : la première opération secrète de Trump est un véritable échec

Yémen trump

La première mission militaire secrète pour laquelle Donald Trump a donné son aval est un échec total. Une petite fille de 8 ans et un militaire américain ont été tués au Yémen.

Une mission pour recueillir des informations sur l’organisation d’AQPA

La première mission militaire secrète pour laquelle Donald Trump a donné son aval est un véritable échec. L’opération avait pour but de recueillir des renseignements sur l’organisation d’AQPA (Al-Qaida dans la péninsule Arabique). Elle est considérée par les Américains comme la branche la plus dangereuse du réseau extrémiste au Yémen.

Huit femmes et huit enfants auraient été tués

Le commandement des forces armées américaines au Moyen-Orient a cependant reconnu que le raid des forces spéciales au Yémen avait tué plusieurs civils, des enfants et un soldat américain. Toutefois, une source yéménite a avancé un bilan de 41 membres d’Al-Qaida tués, ainsi que huit femmes et huit enfants.

La fille d’un terroriste parmi les victimes

Selon The Guardian, parmi les victimes du raid figurent Nora al-Awlaki, 8 ans, la fille du terroriste Anwar al-Awlaki, un prédicateur américano-yéménite, né au Nouveau-Mexique. Cet imam était retourné vivre au Yémen. Il était devenu l’un des membres les plus influents d’Al-Qaida. Selon une note rendue publique par le gouvernement américain, l’homme était également un potentiel successeur d’Oussama Ben Laden, tué six mois avant lui.

Nasser al-Awlaki, le grand-père de la fillette, un ancien ministre de l’Agriculture au Yémen, affirme avoir reconnu sa petite-fille sur les photos. Elle aurait été tuée d’un tir dans la nuque sur les lieux de l’attaque.

Six soldats blessés et un mort

Trois soldats américains ont également été blessés dans les combats, en plus du soldat tué. Trois autres ont été blessés lors de l’accident d’un avion-hélicoptère. Celui-ci a atterri brutalement pendant l’opération. Il a dû être détruit pour éviter qu’il ne tombe entre les mains d’Al-Qaida.

Donald Trump accueille le corps du soldat

Mercredi 1er février, le président américain s’est rendu  sur la base aérienne de Dover dans le Delaware, dans l’Est des États-Unis. Il a accueilli le corps de William “Ryan” Owens, 36 ans, le commando américain tué dans l’opération.

Publié le vendredi 3 février 2017 à 8:57, modifications vendredi 3 février 2017 à 8:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !