Monde

Victime de moqueries sur son short, elle pousse un énorme coup de gueule sur Facebook

Moquée sur son short en jeans en pleine rue, une américaine a décidé de remettre en question le diktat de l’apparence dans une longue publication partagée sur Facebook.

En cette période estivale, les questions liées à l’apparence semblent plus que jamais d’actualité. Et alors que certains artistes tentent de mettre leurs talents à contribution afin de prendre à rebrousse-poil l’idéologie dominante quant aux codes de la beauté, d’autres préfèrent pousser de véritables coups de gueule sur les réseaux sociaux.

Ainsi, le 27 juin 2016, Brynne Huffman, une américaine, s’est fendue d’un post sur Facebook après que celle-ci ait été victime d’une remarque pour le moins déplacée alors qu’elle se rendait dans un supermarché.

D’abord complimentée par une inconnue sur son bronzage, vint ensuite une autre dame qui, complimentant en première instance Brynne sur sa coiffure, lui lance ensuite :

Par contre vous devriez probablement vous abstenir pour le short.

Une véritable gifle pour la jeune femme qui explique non sans complexes :

Il m’a fallu un certain courage pour porter ce short, parce que mes jambes (…) ne sont pas comme j’aimerais qu’elles soient et qu’elles n’entrent pas dans les normes de beauté traditionnelles à cause de ma cellulite.

Blessée par la remarque de la passante sur son short en jeans, Brynne a décidé de partager publiquement sa frustration, ajoutant notamment :

Tout ce que je voulais, c’était rentrer chez moi et me changer. Peu importe le sexe. Peu importe l’origine. Peu importe la religion. Peu importe l’orientation sexuelle. Mais être gros ? Apparemment ça importe.

Puis de conclure sur un message mettant en avant le manque de solidarité féminine sur la question de l’apparence physique :

Être ronde ne signifie pas être malsaine, être ronde ne signifie pas être paresseuse, être ronde ne signifie pas ‘laide’ ou ‘indésirable’ (…) ou moins humain. (…) Femmes, ne nous déchirons pas entre nous. Célébrons-nous !

Voilà qui devrait faire taire les mauvaises langues à l’avenir… Quoique !

Publié le samedi 2 juillet 2016 à 11:03, modifications vendredi 1 juillet 2016 à 15:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !