Monde

Venise : un jeune homme noir se noie sous les insultes de nombreux témoins

Dimanche dernier, un jeune Gambien de 22 ans s’est noyé dans le Grand Canal de Venise sous les insultes de nombreux témoins.

Dimanche dernier, Pateh Sabally, un jeune Gambien de 22 ans, s’est noyé dans le Grand Canal de Venise, sous les insultes de la foule. En effet, les nombreux témoins présents au moment du drame n’ont rien fait pour lui porter secours.

Laissez-le mourir !

Depuis ce triste fait divers, les terribles images de la noyade du jeune homme ont été publiées sur les réseaux sociaux, suscitant la polémique. On y voit le jeune Gambien qui tente difficilement de garder la tête hors de l’eau. Certains sortent leur portable pour filmer la scène, d’autres l’injurient. Dans l’une des vidéos, on entend les passants crier :

 Afrique ! Afrique !

Laissez-le mourir !

Rentre chez toi !

Puis :

Lancez-lui des gilets de sauvetage !

Deux bouées lui sont finalement envoyées. Cependant, il est trop tard ! Pateh Sabally n’arrive pas à les saisir. Pire, personne ne saute dans l’eau pour le secourir. À l’arrivée des secours, il est mort. Son corps a été sorti des eaux glaciales près d’une heure après les faits.

Enquête ouverte

La procureure de Venise a, de son côté, ouvert une enquête pour déterminer s’il y avait eu d’éventuels manquements de la part des services de sauvetage.

Francesca Zaccariotto, commissaire des travaux publics, a déploré sur Facebook :

 Ce malheur fait réfléchir. Il ne s’agit pas d’un naufrage en mer mais d’un décès survenu dans un canal, devant une centaine de personnes.

La direction vénitienne de la Société nationale de sauvetage a indiqué que jeter des bouées à une personne immergée dans une eau à 5° ne sert à rien. Cette température paralyse le corps et il est très difficile de s’emparer du flotteur.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme avait l’intention de se suicider. Originaire de Gambie, il avait fui son pays pour rejoindre l’Italie, où il bénéficiait depuis deux ans d’un titre de réfugié, rapporte France 24.

Publié le vendredi 27 janvier 2017 à 16:38, modifications vendredi 27 janvier 2017 à 16:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !