Actualité

Venezuela : Nicolas Maduro annule sa venue au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU

Nicolas Maduro a annulé sa venue à Genève. Il devait s’exprimer le 11 septembre, lors de la 36e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

STORY - Episode 12/17

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Crise au Venezuela

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Nicolas Maduro a annulé sa participation à l’ouverture de la 36e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU prévue lundi 11 septembre à Genève, alors que son pays traverse une grave crise économique, politique et institutionnelle.

Membre du Conseil des droits de l’Homme jusqu’en 2018

Finalement, le président du Venezuela a fait marche arrière. En effet, confronté à un vaste mouvement de contestation dans son propre pays, l’homme a renoncé à s’exprimer devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

Le président Maduro ne va pas s’adresser au Conseil des droits de l’Homme.

A indiqué mardi un porte-parole de l’institution dans une note envoyée aux médias.

Nicolas Maduro devait s’adresser aux représentants des 47 Etats membres du Conseil, comme il l’a déjà fait en novembre 2015. Le chef de l’Etat vénézuélien était venu à Genève accompagné de sa femme. Il avait alors dénoncé à l’ONU le « harcèlement permanent » dont son pays était selon lui la victime, exigeant « le plus grand respect ».

Le Venezuela fait partie du Conseil des droits de l’homme jusqu’en 2018. Cependant, depuis avril, le pays est en proie à des manifestations contre le régime de Nicolas Maduro.

Le bilan est lourd: 125 personnes y ont perdu la vie. De plus, 5.000 opposants ont été arrêtés selon l’ONG Forum pénal. Or, ce vaste mouvement de protestation s’est encore aggravé avec l’installation de l’Assemblée constituante, considérée comme illégitime par l’opposition, qui accuse cette dernière d’avoir pour seul objectif de maintenir Nicolas Maduro au pouvoir.

En effet, dotée de pouvoirs presque illimités elle s’est notamment arrogée les prérogatives du Parlement.

Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 10:27, modifications mercredi 6 septembre 2017 à 10:40

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !