Monde

USA : Douze hommes s’évadent de prison grâce à du beurre de cacahuète !

Selon des informations du Washington Post, une douzaine de prisonniers seraient parvenus ce lundi à s’échapper d’une prison dans l’Alabama. Le subterfuge utilisé par les détenus pour parvenir à leur fin est peu commun. Ils auraient utilisé du beurre de cacahuète afin de s’évader de la prison de Jasper.

Selon des informations du Washington Post, relayées par la rédaction du Figaro, une douzaine de prisonniers seraient parvenus à s’échapper lundi d’une prison du comté de Walker, dans l’Alabama. Ils auraient utilisé une méthode assez surprenante et originale pour déjouer les systèmes de sécurité. Les prisonniers auraient fait usage de beurre de cacahuète !

Incroyable mais vrai : une évasion de prison aux USA avec… du beurre de cacahuète !

Les détenus en question auraient donc réussi un tour de force encore plus incroyable que le célèbre héros ingénieux MacGyver. Jim Underwood, sheriff de ce comté au nord-ouest de Birmingham, a expliqué aux journalistes que les prisonniers avaient utilisé du beurre de cacahuète afin de s’évader. Ils avaient récolté cet ingrédient dans leurs sandwichs du midi.

Les prisonniers auraient utilisé le fameux « peanut butter » pour modifier le numéro de la porte de leur cellule. Ils ont ainsi pu faire correspondre leur numéro à celui d’une porte permettant de sortir de la prison. L’un d’entre eux a ensuite demandé à l’un des gardiens, peu vigilant, d’ouvrir la porte de sa cellule, et celui-ci s’est exécuté sans se douter qu’il ouvrait la mauvaise porte. Comme le voulait les prisonniers, c’est donc la porte d’entrée qui s’est ouverte, leur permettant ainsi de s’enfuir.

Les explications liées à cette évasion

Selon Jim Underwood, l’inexpérience d’un gardien de prison serait en cause. Il se serait laissé berner par le stratagème lié aux numéros de portes.

Cela peut paraître incroyable, mais ces types sont rusés comme des renards. C’est la première fois que nous gaffons. Je ne compte pas nous trouver des excuses. C’est un jeune homme [le surveillant], il n’est pas là depuis longtemps. Les évasions, ça arrive. Les gens que vous enfermez restent des criminels. Ils ne deviennent pas gentils simplement parce que vous les avez emprisonnés […]. Nous avons eu des gens malfaisants ici, qui tentent en permanence de nous entourlouper. Nous devons rester sur le qui-vive.

Une cavale de courte durée

Les douze prisonniers ont ensuite utilisé leurs couvertures pour recouvrir les barbelés qui entourent la prison et les escalader. L’évasion malheureusement fut de courte durée pour la douzaine de prisonniers en cavale. Les forces de l’ordre sont donc parvenues à les ramener presque tous dans leur cellule. Le sheriff a fait le point sur la situation.

La police a déjà rattrapé onze fugitifs. Parmi les personnes déjà remises derrière les barreaux, il y a deux criminels dangereux, condamnés pour tentative de meurtre.

Tous les prisonniers ont été repris, à l’exception d’un homme, âgé de 24 ans, Bradu Andrez Kilpatrick. Leur stratagème original et peu commun leur a donc néanmoins permis d’obtenir leur quart d’heure de célébrité.

ESCAPEES // Twelve (12) inmates escaped from the Walker County Jail. Six (6) (UPDATE 11 HAVE BEEN CAPTURED) have been…

Publié par Walker County Sheriff's Office sur dimanche 30 juillet 2017

Publié le mardi 1 août 2017 à 15:33, modifications mercredi 2 août 2017 à 13:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires