Monde

Un retour du tigre de Tasmanie 80 années après sa disparition ?

Ces images de vidéosurveillance relancent l’espoir que le tigre de Tasmanie n’ait pas totalement disparu.

Une simple vidéo de surveillance prise en Australie a relancé les spéculations concernant un potentiel retour du tigre de Tasmanie, autrement nommé Thylacine. Ce marsupial officiellement disparu en 1982 aurait en effet été aperçu dans une maison.

Une disparition précoce

Le thylacine a connu une histoire mouvementée depuis l’arrivée des Hommes en Australie et en Nouvelle-Guinée. En effet, les aborigènes ont introduit le dingo dans l’environnement de cet animal, un autre prédateur domestiqué qui n’a pas tardé à lui faire concurrence par sa propension à chasser les mêmes proies. Petit à petit, les thylacines ont disparu du continent australien, pour survivre uniquement en Tasmanie, d’où leur surnom de « tigres de Tasmanie ».

Mais dans cette région, les marsupiaux n’ont pas tardé à se forger une réputation de chasseurs de bétail, et en particulier de moutons. Pour lutter contre ce phénomène, les autorités de Tasmanie établi une prime d’abattage à partir de 1830. Les agriculteurs et chasseurs de primes se sont donc mis à les tuer massivement pendant tout le XIXe siècle.

D’autres de facteurs ont également mené à la disparition progressive des tigres de Tasmanie, comme la destruction de leur habitat et l’émergence de maladies meurtrières. Ainsi, leur nombre n’a jamais cessé de diminuer jusqu’en 1930 où l’agriculteur Wilf Batty a abattu le dernier thylacine restant.

Un retour du tigre ?

Il a ensuite fallu attendre 1982, soit près de 52 années sans apercevoir de nouveau spécimen, pour prononcer officiellement la disparition du thylacine. Mais la caméra de surveillance installée par un Australien pour garder un oeil sur sa maison a permis de repérer un animal ressemblant grandement au thylacine.

En effet, vers 2 heures du matin, un animal dont l’apparence évoque un chien, doté d’une longue queue, de courtes pattes postérieures et d’un museau allongé, est entré dans le champ de la caméra. Il n’en fallait pas plus pour relancer le débat sur la disparition du thylacine. En effet, nombreux sont ceux qui croient que ce dernier aurait pu survivre pendant toutes ces années, en se cachant des Hommes. 

On sait en effet que de nombreuses espèces ont su s’adapter pour éviter la présence humaine et améliorer leur chance de survie. Espérons que ce soit le cas pour le marsupial !

Publié le samedi 23 juin 2018 à 13:32, modifications samedi 23 juin 2018 à 10:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !