Monde

Un drone filme une partie sauvage de la Grande Muraille de Chine

La Grande Muraille est un géant. Plus de 6.000 kilomètres dont une infime partie est ouverte au public. Or, une zone souvent considérée comme la plus belle et authentique de la Grande Muraille, n’a jamais été touchée depuis le XIVe siècle.

Une partie jamais restaurée de la Grande Muraille

Pour ceux qui vont faire du tourisme en Chine, la Grande Muraille fait partie des étapes obligatoires. On s’y rend en général depuis Pékin en rejoignant les sections de Mutianyu, Badaling ou encore Jinshanling.  À Badaling par exemple, on trouve 55.000 visiteurs par jour ! Mais, dans tous les cas, on ne voit que quelques centaines de mètres de la Grande Muraille. Or, mêmes les Chinois la connaissent mal. Certaines zones jamais réparées sont par exemple inconnues du grand public.

C’est le cas de celle située dans le district de Suizhong, au nord-est de la Chine. L’agence de presse chinoise Xinhua a tenté d’y remédier avec un survol de la zone en drone. Pourquoi cette zone ? Elle est souvent considérée comme la plus belle et authentique de la Grande Muraille. Jamais touchée par des ouvriers, inaccessibles aux touristes, cette partie est un véritable bout du passé, un extrait de l’histoire du pays. Cette portion fait presque 2 kilomètres et aurait été construite au Ve siècle. Elle aurait ensuite été rebâtie au XIVe par la dynastie Ming.

Publié le lundi 23 avril 2018 à 13:28, modifications lundi 23 avril 2018 à 11:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !