Monde

Turquie : Recep Tayyip Erdogan revendique sa victoire dès le premier tour de la présidentielle

Selon les autorités électorales, Recep Tayyip Erdogan a été réélu à la tête de la Turquie pour cinq ans dès le premier tour de l’élection.

Les autorités électorales turques ont annoncé dimanche 24 juin que le président sortant Recep Tayyip Erdogan avait obtenu près de 52,5% des voix. Si ces chiffres sont confirmés, cela lui permettrait d’être réélu au premier tour de l’élection présidentielle turque.

En 15 ans de règne, Erdogan s’est imposé comme le dirigeant turc le plus puissant depuis le fondateur de la République, Mustafa Kemal. Il a transformé la Turquie à coups de méga-projets d’infrastructures et en libérant l’expression religieuse. Enfin, il a fait d’Ankara un acteur diplomatique clé sur la scène internationale.

Une victoire dès le premier tour

D’après les résultats, il apparaît que Recep Tayyip Erdogan a remporté la majorité absolue des voix valides. Ce qui lui permet d’être réélu au premier tour.

A ainsi indiqué le chef du Haut comité électoral (YSK), Sadi Güven, lors d’un point presse à Ankara. La déclaration du chef du YSK a été accueillie par des cris de joie au siège du parti du président turc, l’AKP.

Ainsi, Sadi Güven a indiqué que 97,7% des voix avaient été enregistrées dans le système informatique du YSK. Par ailleurs, il a précisé que les bulletins qui n’avaient pas encore été comptabilisés n’étaient pas en nombre suffisant pour priver Recep Tayyip Erdogan de sa majorité absolue. Si le leader du YSK n’a pas avancé de score pour la présidentielle, l’agence de presse étatique Anadolu affirme déjà que Recep Tayyip Erdogan a remporté le scrutin avec environ 52,5% des voix. Se basant sur les résultats partiels après dépouillement de la quasi-totalité des bulletins.

La majorité conservée au Parlement

Pour rappel, les Turcs votaient dimanche 24 juin pour un scrutin présidentiel mais aussi législatif. Ces scrutins étaient âprement disputés entre Recep Tayyip Erdogan, qui domine la scène politique turque depuis 15 ans, et une opposition toujours plus déterminée à lui faire obstacle. Ainsi, selon Anadolu, l’AKP, et son allié ultranationaliste, le MHP, conservent leur majorité parlementaire dans le volet législatif des élections avec quelque 53,6% des suffrages exprimés. Or, ces élections sont d’importances car elles marquent le passage du système parlementaire en vigueur à un régime présidentiel. Ce dernier va permettre à Recep Tayyip Erdogan, s’il est confirmé dans sa victoire, d’élargir considérablement ses prérogatives.

Après avoir félicité ses adversaires, Recep Tayyip Erdogan a laissé poindre une menace lors de son allocution télévisée :

Personne ne doit faire passer son échec en critiquant le système électoral. Avec une participation de près de 90%, nous avons donné une leçon de démocratie au reste du monde.

Son principal concurrent, le social-démocrate Muharrem Ince, arrive en deuxième position de la présidentielle. Il obtiendrait un peu plus de 30% des voix. Pourtant, l’opposition, qui a mis en place son propre système de comptage, a contesté ces chiffres.  L’annonce des résultats, Muharrem Ince n’a fait aucun commentaire dimanche soir. Il a simplement convoqué une conférence de presse pour lundi 25 juin à la mi-journée à Ankara.

 

Publié le lundi 25 juin 2018 à 11:04, modifications lundi 25 juin 2018 à 10:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !