Monde

Turquie : Attentat à la bombe lors d’un mariage

Un attentat à la bombe a été perpétré pendant un mariage dans le sud-est de la Turquie. Il a fait au moins 30 morts et près de 100 blessés.

Sur la chaîne de télévision CNN-Turk, le gouverneur de la province de Gaziantep, Ali Yerlikaya, a annoncé qu’un attentat à la bombe avait tué 30 personnes et fait près de 100 blessés, dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 août dans cette ville turque, proche de la frontière syrienne.

gaziantep_carte

Les autorités ont évoqué « un affreux attentat terroriste » et qu’il y avait une forte probabilité pour qu’il ait été commis par un kamikaze de l’Etat islamique.

Nous condamnons les traîtres qui ont organisé et perpétré cette attaque

A indiqué le gouvernorat de la province dans un communiqué.

Un député de Gaziantep du parti AKP (le parti conservateur fondé par Recep Tayyip Erdogan, Samil Tayyar, a ainsi déclaré :

Les premières informations laissent penser que Daech a fait cela.

La cérémonie de mariage se déroulait en plein air dans un quartier de Gaziantep qui regroupe une forte concentration de communauté Kurde. Cette dernière information vient renforcer les hypothèses d’un attentat djihadiste.

En effet, de nombreuses familles Kurdes étaient présentes à ce mariage, où se trouvaient un grand nombre d’enfants et de femmes.

Beaucoup de Kurdes ont perdu la vie.

A déploré le parti pro-kurde HDP, en condamnant l’attaque.

Le vice-Premier ministre et député de Gaziantep, Mehmet Sismek, a de son côté jugé « barbare d’attaquer un mariage » :

L’objectif de la terreur est d’effrayer les gens, mais nous n’accepterons pas cela.

A-t-il déclaré en évoquant également un attentat suicide d’un combattant de Daech.

Quant au Président Recep Tayyip Erdogan, il a jugé que les auteurs de l’attaque avaient pour objectif de semer la division entre les différents groupes ethniques qui vivent en Turquie.

En effet, l’Etat islamique perçoit les Kurdes comme des ennemis. En Syrie, les milices kurdes affrontent les membres de l’organisation terroriste.

De plus, Gaziantep est devenue le point de passage de très nombreux réfugiés syriens fuyant la guerre qui dure depuis plus de 5 ans et demi dans leur pays. Cependant, la zone abriterait, en dehors des réfugiés et des militants de l’opposition, un nombre significatif de jihadistes.

Cette attaque de Gaziantep survient alors que le Premier ministre, Binali Yildirim, a annoncé en matinée de samedi que la Turquie souhaitait jouer un rôle « plus actif » dans la solution de la crise en Syrie afin de « faire cesser le bain de sang ».

Publié le dimanche 21 août 2016 à 10:30, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !