Monde

Turquie : Andreï Karlov, l’ambassadeur russe à Ankara, tué dans une attaque par arme à feu

Un homme armé a ouvert le feu dans la journée du lundi 19 décembre sur Andreï Karlov, l’ambassadeur Russe à Ankara. Andreï Karlov a été visé par cette attaque armée, alors qu’il visitait une exposition d’art. Transféré à l’hôpital après cet attentat, le diplomate n’a pas survécu à ses blessures. L’annonce de son décès a été communiquée en fin de journée. Le gouvernement russe parle d’acte terroriste.

D’après des informations du Figaro obtenues auprès de médias turcs, l’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, a été tué ce lundi 19 décembre dans une attaque armée à Ankara. Trois autres personnes auraient été blessées lors de ce drame. Un homme se faisant passer pour un policier serait responsable de l’attaque à main armée. Il aurait réussi à pénétrer dans une salle d’exposition de photographies lors de la visite du diplomate russe. Plusieurs coups de feu auraient été tirés d’après des informations de BFM TV.

La mort d’Andreï Karlov a été confirmée par la diplomatie russe auprès de l’AFP. L’agence de presse progouvernementale turque Anadolu a indiqué que l’assaillant a été neutralisé. Aucune précision en revanche sur une arrestation éventuelle ou si le suspect a été abattu par les forces de sécurité.

Les revendications de l’auteur présumé de la fusillade

Des témoins de la scène auraient d’ailleurs indiqué auprès de l’AFP que l’assaillant aurait prononcé des paroles sur Alep et utilisé le mot de vengeance au moment de son acte violent. Une vidéo virale fait surface sur Twitter. La violence de cette vidéo avec le corps du diplomate qui gît au sol est terrifiante. C’est la raison pour laquelle la rédaction de Minutenews a décidé de ne pas la reproduire. L’auteur des coups de feu s’exprime en arabe après avoir tiré sur le diplomate russe :

N’oubliez pas Alep. N’oubliez pas la Syrie. Vous ne serez pas en sécurité tant que (inaudible). Seul la mort peut m’arrêter. Toute personne ayant une responsabilité dans les atrocités (en Syrie) vont en payer le prix.

D’après des informations de BFM TV, Andreï Karlov négociait en secret les évacuations de la population d’Alep depuis de nombreux jours.

Les services de sécurité turcs ont donc failli. Le pays plonge de nouveau dans le chaos et le terrorisme après ce drame. La crise diplomatique entre la Turquie et la Russie risque donc de s’intensifier suite à cette tragédie.

Publié le lundi 19 décembre 2016 à 19:33, modifications mardi 20 décembre 2016 à 11:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !