Monde

Tunisie : l’appel à la prière remixé par un DJ Anglais fait polémique

Dax J, un DJ Britannique, a remixé l’appel à la prière dans une boite de nuit en Tunisie, et a été condamné à un an de prison par contumace.

Samedi 1er, dans une boite de nuit de Hammamet, en Tunisie, lors de la deuxième édition l’Orbit festival , le DJ Britannique Dax J a remixé l’appel à la prière.

Dans cette boîte de nuit de Hammamet, station balnéaire très en vue et prisée des touristes, l’Orbit festival qui regroupe des DJ internationaux de techno, a élu domicile samedi dernier. Mais les organisateurs et le gérant de la boite de nuit ne s’attendait à cette polémique.

Tout a commencé avec cette vidéo qui tournait sur le net depuis dimanche dernier où l’on y voit des jeunes danser sur un mix de l’appel à la prière.

Des réactions très vives des internaute et de certains clients de la boite de nuit

Le DJ a été hué par certains clients. Il a dû quitter la scène et rentrer en Allemagne. Les internautes ont également vivement réagi à cette vidéo, avec des commentaires violents, voire des menaces de mort, dans ce pays où l’Islam est la religion de l’Etat. Dax J a dû fermer ses comptes Twitter et Facebook.

Sur la page Facebook de l’Orbit festival, il s’est excusé, déclarant

Je n’ai jamais voulu provoquer ou offenser quiquonque

La justice n’a pas tardé à s’emparer de l’affaire.

Après avoir quitté la Tunisie, Dax J a été condamné par contumace à un an de prison.

Six mois pour outrage public à la pudeur et six mois pour atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique.

A déclaré Ylyes Miladi, le porte-parole du tribunal de grande instance.

Ce lundi, la boite de nuit avait d’ores et déjà été fermée par les autorités et le gérant a fait l’objet d’un mandat de dépôt. Même si un non lieu a été décidé jeudi, les autorités comptent faire appel, prétextant qu’il aurait dû s’informer sur la programmation musicale du DJ .

Le ministre des affaires religieuses, quant à lui, a dénoncé :

 Se moquer des sentiments des Tunisiens et de leurs principes religieux est une chose absolument inacceptable, des actes portant atteinte au sacré et aux rites religieux .

Les organisateurs du festival, qui s’est déroulé du 31 mars au 2 avril, ont pour leur part,”décliné toute responsabilité” et “présenté (leurs) excuses” dans un message publié sur leur page Facebook.

Ils ont ajouté

Dax J est Anglais et a joué ce titre récemment en Europe”, il n’a pas réalisé “que cela pouvait offenser le public d’un pays musulman comme le nôtre.

Certains Tunisiens ont jugé ses poursuites judiciaires déplacées alors qu’il y a des affaires “plus importantes” dans leur pays. D’autres en revanche se félicitaient de ce jugement.

On dit que la musique n’a pas de frontière, mais ce cas nous démontre bien le contraire !

Publié le vendredi 7 avril 2017 à 16:29, modifications jeudi 13 avril 2017 à 2:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !