Monde

Tunisie : Un Français en prison pour avoir embrassé son amie

4 mois et demi de prison ferme pour un baiser

Alors que la Tunisie a su faire preuve de souplesse en matière de liberté ces derniers mois, il semblerait que les manifestations d’affection en public ne soient toujours pas tolérées et restent sévèrement condamnées.

Depuis le 6 octobre, Nessim Ouadi, un Franco-Algérien de 33 ans dort en prison après qu’il a embrassé une Tunisienne. Il a été condamné à 4 mois et demi de prison ferme et son amie tunisienne a écopé de 3 mois et demi ferme.

Les fait ont eu lieu le 29 septembre à Gammarth, au nord-est de Tunis. Nessim Ouadi passait la soirée avec son amie. Ce dernier avait pris une bière, puis les deux se sont arrêtés en voiture au bord d’une route touristique de la ville. Ils se sont alors faits contrôler par la police alors qu’ils étaient apparemment en train de s’embrasser. “Atteinte à la pudeur, atteinte aux bonnes mœurs, outrage à fonctionnaire public, état d’ébriété et refus d’obtempérer“, telles sont le charges retenues contre le jeune homme.

 Nessim Ouadi a fait appel

Karima Bouraoui, une amie d’enfance de la jeune femme tunisienne relate à France 2 les conditions de l’arrestation du couple:

Elle a essayé de maîtriser la situation et de discuter calmement. Et surtout, face à elle, la police était agressive. Les policiers hurlaient et les insultaient.

La mère de Nessim Ouadi, sous le choc, a également réagi:

Embrasser sa copine, ce n’est pas grave, il n’a pas commis de meurtre.

L’avocat de son fils a aussitôt fait appel de la décision de justice.

 

Publié le vendredi 13 octobre 2017 à 14:43, modifications vendredi 13 octobre 2017 à 10:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !