Monde

Trump froisse les femmes et les latinos lors de l’ultime débat pour l’élection présidentielle

Au plus bas dans les sondages, le candidat républicain Donald Trump devait tout tenter pour remonter la pente et faire basculer l’élection dans le dernier débat pour la présidentielle américaine qui s’est déroulé cette nuit, à Las Vegas, à l’université du Nevada. Le milliardaire est allé trop loin dans ses propos et a choqué de nombreux citoyens américains.

Donald Trump a employé deux expressions lors du dernier débat de la nuit dernière qui ont fait réagir de nombreux citoyens américains devant leur poste de télévision.

Le candidat républicain avait des chances de l’emporter face à la candidate démocrate Hillary Clinton s’il avait su capitaliser et conquérir l’électorat féminin et latino.

Les Républicains craignent une défaite historique à l’élection présidentielle mais également pour la future représentation du Congrès qui pourrait connaître un raz-de-marée démocrate face à la faiblesse de la campagne du candidat républicain et face à la peur et face au danger voire la menace que suscite Donald Trump auprès du peuple américain et des élites politiques, économiques, et culturelles.

Dans ce dernier débat, Donald Trump a interrompu Hillary Clinton à 37 reprises.

Alors que la candidate démocrate expliquait sa volonté d’augmenter les taxes pour les plus riches qui ont bénéficié d’exemptions d’impôts, Donald Trump a pris la parole violemment :

Vous êtes une femme tellement désagréable ! (« Such a nasty woman! »)

Alors que Donald Trump a tenu à exprimer son respect pour les femmes lors du débat, cette expression envers Hillary Clinton a choqué de nombreux téléspectateurs. Des internautes ont tenu à réagir sur les réseaux sociaux. Un grand nombre d’électrices américaines se disent offensées suite à ces propos.

La communauté latino-américaine a également été outrée par les propos du candidat républicain.

Alors qu’il évoquait la criminalité, les membres des cartels de la drogue et l’immigration, Donald Trump a expliqué qu’il allait expulser les Mauvais hommes des USA et les renvoyer au Mexique.
Cette expression Bad Hombres, mélangeant l’espagnol et l’anglais, a choqué la communauté latino-américaine. Près de 24 millions d’électeurs sont hispaniques aux USA. Leur vote sera déterminant dans l’élection présidentielle américaine et dans de nombreux états clés qui pourraient faire basculer l’élection comme la Floride.

Au plus bas dans les sondages, la pente risque d’être très dure à remonter pour le candidat Républicain Donald Trump, qui va tenter de jeter ses dernières forces dans la campagne de terrain jusqu’au vote de novembre.

Publié le vendredi 21 octobre 2016 à 9:03, modifications jeudi 20 octobre 2016 à 22:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !