Monde

Le trafic de grenouilles remporte un incroyable succès en Amérique du Sud…

Le trafic de grenouilles est une triste réalité en Amérique du Sud. Une entreprise équatorienne semble avoir trouvé une solution pour y mettre un terme…

C’est un marché noir particulièrement dangereux qui est dans la ligne de mire des autorités ces dernières semaines en Amérique du Sud. Ce trafic concerne des grenouilles dont certaines espèces sont actuellement en voie de disparition. Il est grand temps de faire quelque chose pour ces petites bêtes qui n’ont rien demandé à personne et qui s’arrachent à prix d’or…

C’est une entreprise, originaire de l’Equateur, qui a décidé d’aider les autorités à mettre un terme au trafic de grenouilles en Amérique du Sud. En effet, cette société a décidé d’élever des grenouilles en captivité. Car sur le marché noir, certaines grenouilles sont très demandées et peuvent valoir jusqu’à 7000 euros.

Il faut dire qu’elles sont belles ces grenouilles ! Elles attirent les acheteurs avec leurs incroyables couleurs. Mais que font les gens d’une grenouille ? Et bien ils s’en servent comme d’un animal de compagnie et les exposent dans leur salon. Aucun intérêt nous direz-vous ? Ce n’est pas faux, mais c’est une mode. Et du coup, les grenouilles sont très prisées…

Un marché noir totalement illégal

Cependant, c’est illégal. Et oui, il est totalement interdit d’avoir certaines espèces de grenouilles chez soi. Alors pour lutter contre ce marché noir, l’entreprise équatorienne élève certaines espèces de grenouilles. Et cette fois, elle les revend mais en toute légalité.

Maria Dolores Guarderas, directrice de l’entreprise d’élevage de grenouilles, a ainsi expliqué :

Nous essayons de nous éloigner du marché illégal qui affecte les populations naturelles des différentes espèces d’amphibiens. Nous faisons cela pour apporter ces ressources économiques en Equateur, ensuite nous les redistribuons afin de financer la conservation et la recherche scientifique.

Du coup, l’entreprise se concentre sur une quarantaine d’espèces de grenouilles. Le but est de lutter contre l’extinction de certaines espèces qui sont menacées pour plusieurs raisons, comme le changement climatique, l’apparition de nouvelles maladies ou encore la destruction des habitats. Et également… le marché noir ! Car ce n’est pas un petit marché, les associations écologistes parlant de plus d’un milliard d’euros…

Publié le mardi 1 août 2017 à 12:33, modifications jeudi 3 août 2017 à 10:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !