Monde

Le tireur de Dallas préparait une autre attaque dévastatrice

Micah Johnson, vétéran de l’arme, détenait un véritable arsenal de guerre chez lui en prévoyance d’une attaque meurtrière.

Dimanche 10 juillet, les autorités ont annoncé que Micah Johnson, tué par des policiers, préparait une autre attaque dévastatrice. Les autorités américaines ont appelé au calme après l’arrestation de plus de 200 personnes ce week-end lors de manifestations.

Quelques jours après la mort de Micah Johnson, on en sait plus sur la personnalité du tireur. C’était un ancien vétéran de guerre, âgé de 25 ans, rongé par le racisme, il avait “d’autres projets dévastateurs”, selon David Brown, le chef de police de Dallas. On sait désormais qu’il préparait une autre attaque depuis longtemps, au vu de l’arsenal retrouvé chez lui. La tuerie de jeudi n’était qu’un essai pour lui. Les enquêteurs se sont exprimés.

Le suspect savait manier les explosifs et le matériel découvert était si important qu’il aurait pu avoir des effets dévastateurs dans notre ville et dans le nord du Texas.

Lors de manifestations organisées ce week-end, les forces de l’ordre ont procédé à plus de 200 interpellations dans plusieurs villes américaines. Samedi soir, les manifestants s’étaient rassemblés pour rendre hommage aux noirs abattus par des policiers, filmés par des témoins. Des vidéos vus des millions de fois et qui ont choqué la planète entière. Samedi à Houston, un autre noir a été tué. Selon la police, il avait une arme de poing qu’il a refusé de lâcher. Depuis 2016, plus de 500 personnes ont été abattues par balles par la police aux Etats-Unis. Philando Castile fait partie de la liste. Cet homme, employé de cantine scolaire, a été tué mercredi lors d’un banal contrôle routier sur une route de Saint-Paul. Une mort filmée en direct par sa copine présente dans le véhicule.

Une autre manifestation a eu lieu à Bâton Rouge, en Louisiane. Mardi 5 juillet, un noir Alton Sterling a été plaqué au sol puis abattu à bout portant par deux policiers blancs. Lors du rassemblement, une figure du Black Lives Matter a filmé sa propre arrestation.

La police nous a provoqué toute la nuit.

Le président de la NAACP, organisation de défense des Noirs Américains, s’est également exprimé.

L’heure a sonné “trop c’est trop !”

Plus de 100 personnes ont été interpellées. 21 agents ont été blessés dans la nuit de samedi à dimanche. Le président Barack Obama a écourté son séjour en Espagne et se rendra à Dallas, mardi 12 juillet. Il s’exprimera lors de une cérémonie œcuménique.

L’unité de la communauté de Dallas reflète qui nous sommes en tant qu’américain.

Le président a renouvelé un appel au calme, en précisant que les attaques contre les policiers desservent la cause de ceux qui s’inquietelent réellement des carences du système judiciaire américain.

Publié le mardi 12 juillet 2016 à 13:36, modifications mardi 12 juillet 2016 à 13:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !