Monde

Thaïlande : Trois des rescapés de la grotte de Tham luang et leur entraîneur reçoivent la nationalité thaïlandaise

thailande-trois-des-rescapes-de-la-grotte-de-tham-luang-et-leur-entraineur-recoivent-la-nationalite-thailandaise

Face à la médiatisation de leur sauvetage, le gouvernement thaïlandais a décidé d’accorder la citoyenneté à quatre rescapés de la grotte de Tham Luang.

Ce mercredi, le gouvernement thaïlandais a accordé la nationalité du pays à quatre rescapés apatrides de la grotte de Tham Luang, dont ils étaient prisonniers avec leur entraîneur en juillet dernier.

Bloqués du 23 juin au 10 juillet 2018 à la suite d’un orage dans l’une des plus grandes de Thaïlande, située dans le Nord du pays, les « Sangliers sauvages », une équipe de foot de garçons âgés de 11 à 16 ans et leur coach ont été secourus par les autorités locales et conduits à l’hôpital.

Trois jeunes et leur entraîneur apatrides

Parmi les captifs, trois jeunes joueurs et leur entraîneur Ekapol Chantawong, âgé de 25 ans, étaient apatrides. Issus de tribus nomades vivant en marge de la Thaïlande, de la Birmanie, du Laos et de la Chine, ces jeunes ne possédaient pas la nationalité thaïlandaise. Une problématique révélée par la presse au cours de l’événement, largement relayé dans le monde, qui a conduit le gouvernement à leur attribuer la citoyenneté.

C’est Somsak Khanakham en personne, le responsable de la région de Mae Sai (nord du pays) qui leur a remis les papiers d’identité : “Aujourd’hui, chacun d’entre vous reçoit la citoyenneté thaïlandaise” a t-il annoncé. Ces documents leur donne le droit de se marier, de voter ou encore d’avoir un emploi.

Si ce dernier affirme à l’AFP que cette décision n’est pas liée à l’incident de la grotte inondée, une promotion de la cérémonie a été faite sur les pages des réseaux sociaux du gouvernement local, mettant en avant le nom de l’équipe de football.

L’équipe de retour à l’école, un musée commémoratif va être crée

Depuis leur libération le 10 juillet dernier, les 12 rescapés de Tham Luang ont retrouvé les bancs de l’école. Auparavant, ils se sont reposés après une semaine à l’hôpital et ont effectué une retraite dans un monastère bouddhiste durant 9 jours en hommage aux secouristes, dont l’un d’entre eux a perdu la vie. Plusieurs grands clubs de foot ont été invités à venir assister à certaines rencontres de la petite équipe locale. Un musée est en construction près de la grotte pour célébrer leur sauvetage.

Publié le samedi 11 août 2018 à 9:37, modifications samedi 11 août 2018 à 9:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !