Monde

Texas : Quand la police confond de la méthamphétamine avec de la litière pour chat

Tout est bien qui finit (presque) bien...

Voilà une petite bavure dont la victime se serait bien passé ! Et pour cause, alors qu’il avait été arrêté par la police pour une infraction au volant, un homme vivant au Texas a passé trois jours en prison après que les forces de l’ordre aient cru trouver de la méthamphétamine dans son véhicule. Problème : il s’agissait de… litière pour chat !

C’est l’histoire insolite du jour. Ainsi, alors qu’elle effectuait un contrôle de routine, la police de Harris, au Texas, a arrêté Ross Lebeau pour une infraction au code de la route. Très vite, les policiers remarquent une forte odeur de marijuana. Une suspicion très vite confirmée par le conducteur, qui avoue sur le champ être en possession d’une faible quantité du produit prohibé.

Déterminés, les agents de police décident alors de pousser la fouille. Résultat, au bout de quelques minutes, ces derniers finissent par retrouver une autre substance dans une chaussette placée dans la voiture. Il n’en fallait pas plus pour que les policier prennent la décision d’arrêter l’homme, âgé de 24 ans. Une information relayée par ABC, qui cite l’accusé :

Ils ont cru qu’ils avaient fait la plus grosse prise de l’année.

DEUX ANALYSES ERRONÉES

Comble de malchance pour le jeune conducteur : testée à deux reprises par un laboratoire des autorités du Texas, la substance s’est révélée positive à la méthamphétamine. Des conclusions qui ont valu au malheureux de passer trois jours en prison.

Heureusement pour lui, un troisième test est rapidement venu l’innocenter. Ainsi, les analyses ont révélé qu’il s’agissait en réalité de litière pour chat. Et pour cause, l’accusé déclare :

Mon père avait laissé une chaussette pleine de litière dans le véhicule afin d’éviter que les fenêtres ne s’embuent.

Une explication pratique et technique qui ne manque pas de cohérence. Selon l’avocat du texan, les équipements de deux premiers tests étaient défectueux. Une histoire qui pourrait paraître drôle si le jeune homme n’avait pas perdu son travail suite à son arrestation.

Ross Lebeau attend dorénavant des excuses de la part des services de police…

Publié le mardi 10 janvier 2017 à 12:32, modifications mardi 10 janvier 2017 à 11:23

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vu sur le web

Vers le top