Monde

Terrorisme : Le cerveau des attentats de Bruxelles Oussama Atar traqué à Barcelone

L’importante opération de police menée mardi en Espagne viserait un suspect important de la mouvance djihadiste. Oussama Atar, le cerveau présumé des attentats de Bruxelles en mars 2016, aurait été visé par cette opération de police de grande ampleur menée dans les environs de Barcelone.

Selon des informations exclusives de la Dernière Heure, les huit arrestations menées en ce mardi 25 avril en périphérie de Barcelone seraient directement liées à l’enquête sur les attentats de Bruxelles. D’après le média belge, l’importante opération de police visait Oussama Atar. Ce suspect serait le cerveau présumé des attentats qui ont endeuillé la Belgique en mars 2016. Ce Belgo-Marocain est un ancien combattant d’Al-Qaïda. Il a effectué un long séjour en prison en Irak entre 2005 et 2012. Depuis sa libération, il avait été soupçonné de trafic d’armes en 2013 en Tunisie.

Oussama Atar semblait donc être la cible de l’opération de police menée en ce mardi matin. Huit personnes ont été arrêtées dans la matinée en Espagne dans le cadre d’un vaste coup de filet. De nombreuses perquisitions ont également été menées.

Oussama Atar : le cerveau des attentats de Bruxelles enfin localisé ?

Selon les enquêteurs, Oussama Atar aurait joué un rôle majeur dans la préparation des attentats terroristes perpétrés en Belgique. Activement recherché, les enquêteurs avaient fini par perdre sa trace. Oussama Atar avait littéralement disparu des radars des services de lutte contre le terrorisme et des enquêteurs. L’important coup de filet mené à Barcelone en ce mardi 25 avril est intervenu après huit mois d’enquête.

Les révélations de la rédaction de la Dernière Heure qui redonnent espoir aux familles des victimes des attentats de Bruxelles

Selon des révélations de la Dernière Heure, Oussama Atar aurait été visé par ces multiples arrestations en Espagne.

L’opération anti-djihadiste menée mardi à Barcelone s’inscrivait dans le cadre d’un dossier de terrorisme belge et d’un dossier de terrorisme espagnol selon des précisions du parquet fédéral.
Huit personnes ont donc été arrêtées à Barcelone dans la matinée de mardi. Ce dispositif exceptionnel a été mené conjointement par la police catalane, la police nationale espagnole et des enquêteurs belges grâce à des indications de la justice belge.

Selon un porte-parole de la police régionale catalane, parmi les suspects :

quatre ont des liens avec des personnes interpellées pour les attentats commis dans le métro et à l’aéroport de Bruxelles.

Oussama Atar a-t-il été arrêté mardi à Barcelone en compagnie d’individus en lien avec les attentats terroristes en Belgique ?

Selon des indications de la Dernière Heure, l’information sur la présence d’Oussama Atar parmi les personnes arrêtées ou non devrait être bientôt communiquée.

Des amis proches de Yassin Atar, le frère d’Oussama Atar, figureraient parmi les personnes arrêtées près de Barcelone. Yassin, le frère d’Oussama avait déjà été interpellé après les attentats de Bruxelles.

Selon plusieurs sources proches du dossier qui se sont confiées à la Dernière Heure, ces quatre personnes arrêtées, parmi les huit aujourd’hui à Barcelone, se trouvaient bel et bien à Bruxelles la semaine précédant l’attentat au métro Maelbeek et à l’aéroport de Zaventem. Leur implication dans les attentats n’est pas encore formellement établie. Les enquêteurs ont donc de nombreuses questions à leur poser.

Si l’arrestation d’Oussama Atar se confirmait, les enquêteurs auraient donc réussi à démanteler une importante filière djihadiste et à arrêter de son vivant un membre important de la mouvance islamiste après l’exécution d’un attentat, après le cas unique de Salah Abdeslam.

Publié le mardi 25 avril 2017 à 16:26, modifications mardi 25 avril 2017 à 17:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !