Monde

Ouragan Harvey : l’activité pétrolière américaine est en danger

La tempête Harvey continue à faire des ravages au Texas, et l’industrie pétrolière est clairement menacée. Retour sur cette dramatique situation qui risque d’avoir de graves conséquences sur le long terme…

STORY - Episode 1/7

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Ouragan Harvey

Naviger dans la "Story"

Episode suivant >>

Une terrible tempête aux conséquences désastreuses

La tempête Harvey qui touche actuellement le Texas, est une véritable catastrophe. Pour les habitants évidemment, mais aussi pour l’économie. Car ce sont tous les secteurs qui sont paralysés actuellement à cause des pluies torrentielles qui s’abattent dans l’état américain.

Or, il y a un secteur qui risque d’avoir encore plus de mal que es autres à se remettre de cette catastrophe météorologique. On parle ici de l’activité pétrolière des Etats-Unis. Car il faut savoir que cette terrible tempête touche la plus importante région pétrolière du pays… Les stocks sont certes élevés pour limiter l’impact à très court terme. Mais rapidement, l’industrie pétrolière va être perturbée. Et en réalité, c’est déjà le cas. Car oui, certains spécialistes tirent la sonnette d’alarme…

La tempête Harvey est la plus importante tempête connue par le Texas depuis 1961. Les dégâts sont énormes. Les pluies torrentielles qui frappent l’état sont catastrophiques et sont à l’origine de situations terribles. Des milliers de Texans ont vu leur maison envahie par l’eau. Ils ont tout perdu et tentent comme ils le peuvent, de survivre dans ces conditions abominables. D’autant plus que les pluies continuent et que les eaux poursuivent leur montée… C’est tout un état qui est en train de couler

Tout un secteur paralysé

Mais la vie des habitants n’est pas seule en jeu. En effet, le Golfe du Mexique assure 20% de la production pétrolière américaine. A cause de la tempête Harvey, 105 plateformes pétrolières ont été évacuées, ce qui représente 14% des installations. C’est le BSEE, le Bureau de Régulation de l’Environnement, qui a confirmé cette mauvaise nouvelle.

L’un des plus grands complexes pétroliers au monde, Exxon Mobil, a été contraint de mettre à l’arrêt la plateforme Baytown depuis dimanche matin. Ainsi, environ 21.64% de la production annuelle de pétrole du Golfe du Mexique ont été mis à l’arrêt… Et près de 26% de la production de gaz naturel a également été stoppée…

L’ouragan Harvey, désormais qualifié depuis samedi dernier, de tempête tropicale, continue à faire des ravages. Plusieurs ports du Texas ont été fermés, et des oléoducs ne fonctionnent malheureusement plus. Le pire est à venir puisque le pic des inondations devrait être atteint ce jeudi… Ce qui empêche bien entendu les raffineries d’envisager pour l’instant leur réouverture. C’est donc tout un secteur qui est en pause à cause de la tempête. Et les conséquences risquent d’être terribles…

Le raffinage, secteur particulièrement touché

Il semble que pour l’instant, les problèmes liés à la tempête Harvey soient plus dramatiques du côté du raffinage que de celui de la production. C’est ce qu’estiment les spécialistes de Godman Sachs qui ont immédiatement fait des analyses poussées sur la situation. Ainsi, on apprend qu’il n’y a pour l’instant que quelques problèmes mineurs d’inondations, et que la situation est maîtrisée.

Cependant, il semble que plusieurs raffineries, qui fonctionnent actuellement, puissent fermer leurs portes d’ici quelques jours. Car la progression de la tempête Harvey est lente, et les dégâts se déclinent sur le long terme. Donc certes, pour l’instant, l’impact sur la production de pétrole est limité. Mais pour combien de temps… Car finalement, la production totale pourrait être touchée d’environ 11%…

Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que les inondations risquent de s’étendre. Notamment dans le bassin d’Eagle Ford, au sud-est du Texas. C’est là-bas que se trouvent les plus importants gisements de gaz de schiste. La situation est donc alarmante, et le plus embêtant est à venir. Difficile de tirer des conclusions en l’état actuel de la situation. Il va falloir encore patienter quelques jours. Même si on sait d’ores et déjà que le prix du pétrole va bel et bien augmenter à cause de la tempête Harvey

Des situations compliquées

Les Etats-Unis sont très organisés concernant les stocks de pétrole. En effet, tout est prévu pour éviter une éventuelle pénurie d’essence. Du moins dans les faits… Carla tempête Harvey prend une telle ampleur qu’il pourrait quand même y avoir un pénurie à court terme. En réalité, tout va dépendre de la reprise de l’activité pétrolière.

D’après les spécialistes, qui analysent la situation de près, il semblerait que le redémarrage des raffinerie soit relativement rapide. En effet, l’activité devrait reprendre totalement une à deux semaines après la fin des pluies. Le temps de réparer et de remettre en route l’activité pétrolière. Cependant, ce qui peut retarder ce redémarrage d’activité, c’est la maintenance. Car finalement, il se pourrait que les raffineries profitent de cet arrêt momentané pour effectuer les travaux de maintenance généralement réalisés à l’automne.

Sans compter qu’après cette tempête, les infrastructures seront certainement inspectées, pour vérifier leur état. D’ailleurs, un bulletin d’alerte a été émis ce lundi par le CSB, c’est-à-dire l’autorité américaine de surveillance des industries chimiques. Ce bulletin demande aux raffineries d’être prudentes au moment du redémarrage de leur activité. Car oui, ça risque d’être compliqué, voire dangereux. En effet, les dégâts liés aux eaux pourraient nécessiter la mise en oeuvre de travaux, ce qui retarderait malheureusement la remise en route de l’activité pétrolière.

Quoiqu’il en soit, la priorité est la sécurité et le respect de certaines normes. Autant dire que pour l’instant, en l’état actuel des choses, l’avenir est incertain. Il est tout simplement impossible de prévoir une date de remise en route effective de l’activité pétrolière.

Un prix de l’essence qui augmente déjà

Les conséquences de la tempête Harvey sur l’industrie pétrolière sont donc déjà une triste réalité. Et bien entendu, la première conséquence logique est l’augmentation du prix de l’essence. Ainsi, on constate que le prix de l’essence au augmenté de plus de 10% en seulement deux jours… Le prix du gallon d’essence est estimé à 1.78 dollars, doit son plus haut niveau depuis juin 2015.

L’industrie pétrolière est donc très touchée par la tempête Harvey. Cette catastrophe météorologique de très grande ampleur risque d’avoir des conséquences plus importantes que prévues sur le long terme… C’est dramatique… En espérant que les pluies diluviennes finissent par s’arrêter et que les dégâts ne soient pas aussi importants qu’on ne le craint actuellement.

Publié le mardi 29 août 2017 à 10:03, modifications mardi 29 août 2017 à 9:45

Naviger dans la "Story"

Episode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !