Monde

Syrie : Violentes explosions et incendies près de l’aéroport de Damas

Hier, jeudi 27 avril, une violente explosion a été entendu près de l’aéroport de Damas. Israel serait en cause …..

Hier, jeudi 27 avril à Damas, aux premières heures de la nuit, une violente explosion s’est fait entendre

D’après, l’Observatoire des droits de l’Homme (OSDH), se serait un dépôt de munitions, appartenant au Hezbollah libanais, qui aurait explosé prés de l’aéroport de Damas,  situé à environ 25 km au sud-est de la capitale syrienne..

L’agence officiel sana va plus loin, indiquant qu’il s’agirait de tirs de missiles lancés par Israël

Une position militaire au sud-ouest de l’aéroport international de Damas a été la cible à l’aube d’une agression israélienne avec plusieurs missiles tirés à partir des territoires occupés (Israël dans le jargon du régime syrien, ndlr), provoquant des explosions.

Les tirs ont provoqué “des dégâts matériels”, a-t-elle encore souligné sans préciser s’il s’agissait d’une position de l’armée syrienne. La plus grande partie de l’entrepôt était fort heureusement vide.

 

Israël en cause

En effet, depuis 2011 Israël a, à plusieurs reprises lancée des frappes en Syrie contre le Hezbollah. Ces frappes visant principalement des convois d’armes du mouvement djihadiste. Il faut savoir que le Hezbollah, ennemi d’Israël, est engagé auprès du régime Syriens.
La télévision Al-Manar du Hezbollah, bête noire d’Israël, a indiqué de son côté que l’explosion s’était

 produite dans des dépôts de fuel et un entrepôt et qu’elle était due vraisemblablement à une frappe aérienne israélienne.

Le ministre des renseignements, Israel Katz, en déplacement aux Etats-Unis a confirmé que

l’incident en Syrie correspond complètement à la politique israélienne qui consiste à agir pour empêcher le trafic d’armes sophistiquées entre l’Iran et le Hezbollah via la Syrie.

Cinq frappes auraient été tirées

D’après les responsables rebelles à Damas, cinq frappes ont été tirées contre le dépôt de munitions. Les attaques auraient provoquées un incendie dans une des parties militaire du complexe aéroportuaire. Aucun blessé n’ait à signaler. Si l’implication d’Israël se confirme, ce serait la deuxième attaque en 4 jours commis par l’état hébreu contre des cibles en Syrie.

 

Moscou a appelé au calme. « Nous estimons que tous les pays doivent faire preuve de retenue pour éviter une montée des tensions dans une région déjà passablement agitée et appelons au respect de la souveraineté de la Syrie », a déclaré jeudi à des journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Publié le vendredi 28 avril 2017 à 9:58, modifications vendredi 28 avril 2017 à 9:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !