Monde

Un supposé amant d’Omar Mateen affirme la séropositivité et “l’envie de vengeance” du terroriste

Un portoricain prétendant avoir été l’amant d’Omar Mateen vient de sortir du silence, révélant des informations étonnantes.

Dans une interview exclusive accordée à la chaîne télé Univision, l’homme révèle que le tueur a voulu se venger après avoir découvert qu’un de ses partenaires sexuels était séropositif. L’homme connu sous le nom de Miguel a raconté qu’il avait eu une relation de deux mois, d’octobre à décembre 2015, avec le tueur d’Orlando. En effet, Omar Mateen était le tueur de la boite de nuit gay Le Pulse où il a pris en otage, tué 49 personnes et blessé 53 personnes.

Pendant l’attaque, il avait composé le numéro d’urgence 911, expliquant avoir prêté allégeance à Daesh. Mais son amant raconte, aujourd’hui, une toute autre version. Il révèle qu’ils se sont rencontrés sur le site de rencontre Grindr, sont devenus “friends with benefits” (amis avec des avantages). Les deux amants se sont vus régulièrement dans un hôtel d’Orlando, l’Ambassadeur.

En effet, un membre du personnel aurait confirmé que Mateen était un visage familier de l’hôtel. Le FBI a déjà obtenu les vidéos surveillances de l’hôtel pour confirmer la potentielle présence du terroriste. Miguel confirme également qu’ils se sont vus dans cet hôtel plus d’une quinzaine de fois.

Notre premier rendez-vous s’est déroulé dans un bar à Orlando au Parlement. C’était comme un autre rendez-vous.

Il décrit son amant comme une personne refusant son orientation sexuelle.

Un homosexuel perturbé, qui buvait beaucoup et qui avait un sentiment de rancune envers la communauté hispanique.

Il déclare que le massacre au Pulse n’était qu’une vengeance envers un des deux hommes portoricains avec qui il avait eu une partie à trois. Omar Mateen avait découvert que l’un des deux hommes était atteint du sida. Malgré des tests de dépistages négatifs, il craignait l’arrivée d’un autre résultat médical contradictoire avec le premier test négatif.

La chose qui me fait témoigner et raconter la vérité c’est qu’il ne l’a pas fait pour des raisons terroristes. C’était une vengeance, cela n’a rien à voir avec un acte terroriste.

Miguel insiste sur le fait que Mateen était une personne “adorable et douce”, en précisant qu’ils ne pratiquaient que du sexe oral et que le tueur “aimait être caressé et aimait être embrassé”.

Il raconte également que Mateen n’était pas un adepte des selfies au lit. Un jour, Omar lui aurait révélé qu’il était marié. Après une dispute, le tueur se serait excusé et aurait dit toute la vérité à sa femme concernant leurs rendez-vous gay. A la question de savoir si le père du terroriste était au courant de l’homosexualité de son fils, Miguel répond qu’il n’en était pas sûr mais le pensait bien. Au cours de leurs multiples rencontres, Omar lui parlait de sa religion, l’Islam, en la décrivant comme une très belle religion où tout le monde était le bienvenu peu importe son orientation sexuelle.

Ce témoignage confirme un peu plus la thèse de la frustration d’un “homosexuel refoulé”, présente dans les médias depuis quelques semaines, puisque plusieurs sources avaient affirmé qu’Omar Mateen utilisait le réseau social gay Jack’d et le site de rencontre gay Grindr.

Publié le mercredi 22 juin 2016 à 15:41, modifications mercredi 22 juin 2016 à 15:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !