Monde

Suisse : 75 ans après sa disparition, un couple retrouvé momifié dans un glacier

En Suisse un couple avait disparu en pleine Seconde Guerre mondiale, laissant leurs six enfants orphelins. Leurs corps ont été retrouvés grâce au réchauffement climatique.

D’après le quotidien suisse, Le Matin un couple disparu depuis 75 ans a été retrouvé momifié dans les neiges d’un glacier, à 2.615 m d’altitude.

Ainsi, d’après le journal, l’homme et la femme ont été découverts jeudi 13 juillet dans le massif des Diablerets, dans le sud de la Suisse.

« La glace les a préservés »

Les corps parfaitement conservés gisaient proches l’un de l’autre, avec à leur côté des sacs à dos, une bouteille, un livre et une montre.

Ils étaient couchés là, tout près l’un de l’autre. La glace les a préservés.

A déclaré Bernhard Tschannen, le directeur de la station Glacier 3000.

Un employé de la station effectuait un banal tour de piste, jeudi soir près du téléski du Dôme, lorsqu’il a aperçu «une masse qui sortait de la neige à une cinquantaine de mètres».

En s’approchant, le responsable de la maintenance des lieux s’est rapidement rendu compte du caractère exceptionnel de sa trouvaille.

Il s’agissait d’un homme et d’une femme momifiés, portant des vêtements datant de la période avant-guerre. Tout porte à croire qu’ils tentaient de rejoindre le canton de Berne à pied. Comme cela se faisait parfois à l’époque. C’était le chemin le plus court.

A détaillé Bernhard Tschannen.

Disparus en 1942

A présent, la police valaisanne va effectuer une recherche AND. Néanmoins, selon Le Matin, qui cite une des six enfants du couple, il s’agirait d’un cordonnier de 40 ans et de sa femme institutrice de 37 ans.

Ils étaient partis à pied le 15 août 1942 du village de Chandolin pour nourrir leur bétail dans les montagnes. Ils auraient dû rentrer le soir même.

Cependant, après deux mois et demi de recherches vaines, les six enfants devenus orphelins ont dû être placés dans des familles d’accueil.

Nous avons passé notre vie à les rechercher sans relâche. Nous ne croyions pas pouvoir leur donner un jour les obsèques qu’ils méritaient.

A confié au quotidien suisse Marceline, qui avait 4 ans au moment de la disparition de ses parents.

Alors que la fonte des glaciers s’intensifie, les révélations de ce type deviennent de plus en plus courantes.

Publié le mardi 18 juillet 2017 à 16:13, modifications mardi 1 août 2017 à 21:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !