Monde

Sommet intercoréen : Les images historiques de la rencontre de Kim Jong-Un et Moon Jai-in

Kim Jong-Un et Moon Jai-in ont immortalisé leur poignée de main hautement symbolique sur la ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in se sont retrouvés vendredi 27 avril pour un sommet historique.

Je suis heureux de vous rencontrer

Ainsi, ils se sont salués par une poignée de main hautement symbolique sur la ligne de démarcation militaire. Celle-ci divise la péninsule.

En effet, depuis la fin de la guerre de Corée en 1953, aucun dirigeant de Corée du Nord n’avait franchi la ligne de démarcation entre les deux pays.

Je suis heureux de vous rencontrer.

A lancé Moon Jae-in à son homologue. Celui-ci a alors franchi la ligne de démarcation en béton.

Ensuite, à l’invitation de Kim Jong Un, les deux dirigeants ont brièvement marché du côté nord-coréen de la frontière avant de se rendre à pied à la Maison de la paix. Il s’agit d’une structure de verre et de béton. Elle est située dans la partie sud du village de Panmunjom, où fut signé l’armistice.

Je suis venu ici déterminé à donner un signal de départ, au seuil d’une histoire nouvelle.

A déclaré Kim Jong Un au début du sommet. Faisant le vœu de garder « un état d’esprit franc, sérieux et honnête ».

Les deux délégations ont ensuite déjeuné chacune de leur côté. Par ailleurs, la délégation nord-coréenne est notamment constituée de la sœur du leader de la Corée du Nord, Kim Yo Jong. La proche conseillère du dirigeant nord-coréen avait déjà été dépêchée en Corée du Sud pour les Jeux olympiques d’hiver.

Ensuite, avant la séance de l’après-midi, toujours à la Maison de la paix, Kim Jong Un et Moon Jae-in ont planté un arbre sur la ligne de démarcation.

Les travaux ont été ponctués par un banquet et une cérémonie d’adieu avant que le dirigeant nord-coréen ne reparte au Nord. Kim Yong Nam, le chef de l’État nord-coréen aux fonctions largement honorifiques, était également de la partie.

Le nucléaire en question

L’arsenal atomique nord-coréen figure en bonne place de ce sommet. Depuis son arrivée au pouvoir fin 2011 lors du décès de son père, Kim Jong-un s’est employé à  se concentrer sur des programmes nucléaire et balistique. Pour mémoire, en 2017, Pyongyang a mené son essai nucléaire le plus puissant à ce jour. Le pays a testé des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) mettant à sa portée le territoire continental des États-Unis.

Ainsi, cette réunion est une nouvelle illustration de la spectaculaire détente qui s’est emparée de la péninsule depuis que Kim Jong Un a annoncé le 1er janvier, à la surprise générale, que son pays participerait aux Jeux Olympiques en Corée du Sud.

Ce sommet doit être le précurseur d’un face à face très attendu entre Kim Jong Un et le président américain Donald Trump. Ainsi, pour Moon Jae-in, le sommet intercoréen servira de base à la réunion entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

Publié le vendredi 27 avril 2018 à 11:59, modifications vendredi 27 avril 2018 à 10:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !