Monde

Russie : un homme tue des centaines de chiens pour en faire des kebabs

Un jeune homme d’une vingtaine d’années a été interpellé en Russie. Il tuait un husky pour vendre la viande à un restaurant kebab.

Un migrant en situation illégale en Russie

Selon le Mirror, un groupe de jeunes hommes a surpris un homme en train d’étrangler et de dépecer un husky dans un parc de la ville de Tchéliabinsk, en Russie. Choqués, ils ont immédiatement contacté les autorités, qui ont placé l’homme en garde à vue.

Il s’agirait d’un migrant du Kazakhstan, en situation illégale dans le pays. Prénommé Nicolay, l’homme âgé d’une vingtaine d’années, a avoué avoir utilisé un fil de fer pour étrangler le chien avant de le dépecer.

Des centaines de chiens vendus à un restaurant kebab

Nicolay a  cependant assuré que le chien n’avait pas été volé et qu’il ne s’agissait pas d’un chien errant. Apparemment, il l’aurait reçu l’animal en guise de paiement pour un travail. Il a aussi révélé qu’il avait déjà tué des centaines de chiens pour vendre la viande à un restaurant kebab de la ville.

Quand j’habitais au Kazakhstan, il y avait beaucoup de chiens errants. Il est normal chez nous de les tuer, de faire griller la viande sur un barbecue et de la manger.

a-t-il déclaré à la police.

Expulsé du pays

Après avoir passé la nuit dans une cellule, il a été relâché. Il s’est alors rendu à l’endroit où il avait abandonné la carcasse de l’animal. Selon le Mirror, cette dernière pendait encore à un mur.

Toutefois, une fois sur place, Nicolay a été pris à partie par un groupe de militants des droits des animaux. Ils ont ensuite exhorté la police à interpeller le « boucher » et à l’expulser du pays.

La viande du sandwich kebab pourrait être prochainement interdite en Europe.

Publié le lundi 16 avril 2018 à 17:17, modifications lundi 16 avril 2018 à 15:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !