Le repentir d’une recrue française partie en Syrie

Un jeune Maghrébin, déserteur de l'armée de l'État islamique, raconte dans une vidéo les raisons qui l'ont conduit à quitter l’organisation qu'il avait rejoint.

Dans une vidéo de neuf minutes, publiée sur Internet par le groupe activiste Ibn Awa (« fils du chacal » en arabe), Abou Omar al Faransi, 28 ans, raconte les raisons qui l’ont conduit à quitter l’armée de l’État islamique qu’il avait rejoint à l’été 2014.

La vidéo daterait de fin septembre et aurait été réalisée au nord d’Alep dans l’appartement d’un passeur chez qui le jeune homme se serait réfugié en attendant de passer la frontière turque.

La vidéo a été partagée en exclusivité et pour la première fois avec le Daily Beast. Elle a été tournée par un membre d’Ibn Awa, un nouveau groupe jusque-là inconnu, qui lutte contre Daech et qui semble avoir un large réseau en Syrie.

Abou Omar al Faransi raconte ainsi son arrivée dans les rangs de l’armée de l’État islamique, sa vie au sein de ce qu’il appelle, la « Dawla » (« État » en arabe), puis sa rupture avec cette organisation.

Personne ne sait ce qu’est devenu cet ex-djihadiste français depuis le mois de septembre.

Modifié : 28 octobre 2016 14 h 08 min

Ce site utilise des cookies.