Un professeur d’art renvoyé pour avoir montré à ses élèves des tableaux de nus

Mateo Rueda tenait à préparer ses élèves à une visite au musée en leur montrant des tableaux de nus de grands peintres italiens et français. Cela lui a coûté sa place suite à une plainte d'un parent d'élève.

Un professeur d’art d’élèves de 6ème s’est fait renvoyer de la Lincoln Elementary School à Hyrum, dans l’état de l’Utah. Afin de préparer ses élèves à une future visite au musée, Mateo Rueda a voulu leur présenter de grandes œuvres de grands peintres italiens et français. Il s’est servi d’une “Art Box“, boîte éditée par la maison Phaïdon et qui contient des cartes représentant des œuvres d’art, notamment la fameuse Joconde ainsi que des travaux de Vincent Van Gogh et Claude Monnet. Les étudiants ont pu voir L’Odalisque de François Boucher ainsi que le portrait de l’ère impressionniste d’Iris Tree d’Amadeo Modigliani, avant que leur enseignant décide de retirer les cartes “gênantes” du paquet, s’apercevant que cela mettait mal à l’aise certains.

Le professeur s’était procuré l’Art Box dans la bibliothèque de l’école et affirme qu’il n’était pas au courant qu’elle contenait des tableaux de nus quand il a fait sa présentation.

Dénoncé par un parent d’élève

Vanessa Rose Pixton a décidé de porter plainte, affirmant que Mateo Rueda aurait voulu rabaisser ses élèves, notamment son fils de 11 ans.

Il a dit que M. Mateo a même dit à la classe “Il n’y a rien de mal avec les mamelons féminins.Vous avez besoin de grandir et d’être mature à ce sujet”.

Mateo Rueda a nié au Herald Journal avoir fait cette déclaration :

Non, cela ne s’est pas produit. J’ai dit que quand tu seras grand, tu iras forcément dans des musées ou dans des endroits où il y aura inévitablement de la nudité.

Quelques jours après, la police s’est rendue sur les lieux pour enquêter sur une plainte selon laquelle Rueda montrerait de la pornographie aux étudiants. Les enquêteurs ont retrouvé sur place des cartes d’œuvres de nus déchiquetées par la directrice de l’école, Jeni Buist, à la demande du district scolaire. Le shérif Chad Jensen a déclaré :

Elle a dit qu’elle mettait les cartes postales et les peintures dans la déchiqueteuse à la demande du district scolaire afin qu’elles ne soient plus au contact des élèves. Nous avons pu en voir quelques-unes et les avons montrées au bureau du procureur du comté. Les membres du bureau ont considéré qu’elles ne correspondaient pas à la définition de pornographie. Ils ont refusé d’engager des poursuites.

Malgré cette décision et le soutien de nombreux parents d’élèves, l’école a décidé de licencier le professeur d’art après 2 jours de suspension.

Lors d’une réunion, ils m’ont donné deux choix : démissionner et accepter les termes de mes prétendues fautes (sans possibilité de m’exprimer sur le sujet à l’avenir), ou être licencié par courrier, de manière cinglante et diffamatoire. Franchement, aucune de ces options ne me convenait. J‘ai toujours eu de bons rapports professionnels avec mes anciens collaborateurs. Ces conditions de licenciement portent atteinte à mon intégrité et sont diffamatoires.

Un soutien politique

Jim Dabakis, sénateur démocrate de l’Utah a lui aussi pris la défense de l’enseignant.

“L’école du comté de Cache a viré un professeur d’art pour avoir montré à sa classe de 6ème des cartes postales représentant l’art impressionniste. L’un d’entre vous est-il déjà allé dans un musée ? Présentez vos excuses à ce professeur et réintégrez-le immédiatement”.

Mateo Rueda prévoit de faire appel de la décision.

Modifié : 10 janvier 2018 9 h 09 min

Voir les commentaires (3)

  • Quel beau courage anime ce professeur lorsque l'on sait que l'Utah constitue en même temps le repaire international des Mormons et l'enfer du jeu avec Las Vegas ! Merci, les tartuffes !!

  • Alors, les 6 milliards d'hommes qui viennent de se laver feraient de la pornographie ?
    L'avis de UN SEUL parent a suffi à " foutre tout ce borbel ?"
    N'oubliez pas, Dieu a créé l'homme à son Image !

Ce site utilise des cookies.