Monde

Poutine serait « prêt à fournir l’enregistrement » de la conversation entre Trump et Lavrov

En pleine polémique à Washington sur l’attitude de Donald Trump sur le plan diplomatique et du renseignement intérieur, Vladimir Poutine a tenu à clarifier la position de la Russie. Le président américain est notamment soupçonné d’avoir divulgué des informations classifiées lors d’un récent entretien à la Maison-Blanche.

Vladimir Poutine a indiqué dans la journée de mercredi qu’il était « prêt à fournir l’enregistrement » de la conversation entre le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, et le président américain. Donald Trump est accusé d’avoir dévoilé des informations classifiées durant cet entretien. Cette rencontre s’est déroulée récemment à Washington.

Quand Vladimir Poutine tente de porter secours au camarade Trump

Vladimir Poutine s’est donc exprimé sur ce sujet sensible à l’occasion d’une conférence de presse à Sotchi. Le chef de l’Etat russe s’est d’ailleurs dit prêt à coopérer avec les autorités américaines afin de faire toute la lumière sur ce dossier.

Si l’administration américaine l’autorise, nous sommes prêts à fournir l’enregistrement de la conversation entre Lavrov et Trump au Congrès et au Sénat américains.

Le climat de défiance à l’égard de Trump et de la Russie à Washington moqué par Poutine

Vladimir Poutine a notamment ironisé sur la tension et les remous provoqués aux USA par cette affaire. Le dirigeant russe a ainsi plaisanté en promettant d’adresser une « réprimande » à son ministre des Affaires étrangères parce qu’il « n’avait pas partagé ses informations secrètes » avec lui et avec les services spéciaux russes. Cette déclaration de Vladimir Poutine a d’ailleurs déclenché un fou rire chez Sergueï Lavrov et d’autres responsables russes.

Le leader du Kremlin a dénoncé un climat de « schizophrénie politique » aux USA.

Que vont inventer de plus ces personnes qui génèrent ces bêtises ? S’ils ne comprennent pas qu’ils portent préjudice à leur propre pays, ils sont tout simplement stupides. S’ils comprennent tout, ils sont dangereux et malhonnêtes.

Donald Trump dans la tourmente après des manquements sur le plan diplomatique et du renseignement intérieur

La rédaction du Washington Post a récemment accusé le président Donald Trump d’avoir divulgué des renseignements concernant une future opération préparée par l’Etat Islamique. Ces informations auraient été évoquées le 11 mai avec Sergueï Lavrov et l’ambassadeur russe aux Etats-Unis, Sergueï Kisliak. Cette réunion se serait déroulée dans le bureau ovale de la Maison-Blanche.

Ces révélations décisives dans le combat contre Daech avaient été communiquées par un partenaire des USA qui n’avait pas donné l’autorisation à la Maison-Blanche de les partager selon des précisions de 7sur7.be.

Une nouvelle crise à Washington pour le nouveau locataire de la Maison-Blanche

Cette affaire a provoqué un véritable tollé aux Etats-Unis. Le sénateur républicain John McCain a notamment vivement critiqué cette situation. Il a ainsi estimé que ce signal adressé était un :

message inquiétant aux alliés de l’Amérique et à ses partenaires dans le monde.

Le chef de l’opposition démocrate du Sénat, Chuck Schumer, a exigé que la retranscription de la rencontre entre Trump, Lavrov et Kisliak soit transmise aux commissions du Renseignement du Congrès.

Cette nouvelle polémique risque d’affaiblir encore un peu plus la crédibilité de Donald Trump à Washington. La procédure d’impeachment pourrait donc être sollicitée en cas de nouvelles dérives.

Publié le jeudi 18 mai 2017 à 9:53, modifications jeudi 18 mai 2017 à 9:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !