Monde

Le Portugal : La pays a fonctionné 4 jours grâce aux énergies renouvelables

Le Portugal a couvert, pendant 4 jours, ses besoins électriques uniquement avec des énergies renouvelables.

Le pays a réalisé une prouesse en fonctionnant pendant au moins quatre jours exclusivement grâce à de l’énergie verte.

Les chercheurs et ingénieurs rivalisent d’ingéniosité pour prouver que les énergies renouvelables peuvent très bien remplacer les énergies conventionnelles si décriées pour leur fort impact polluant.

Début mai, l’Allemagne a produit tellement d’énergie renouvelable que les prix de l’électricité sont devenus négatifs pendant plusieurs heures. Ainsi pendant 24 heures, les Allemands se sont vus rembourser l’électricité qu’ils avaient consommée.

Au tour du Portugal de réaliser l’exploit de fonctionner pendant quatre jours d’affilée, essentiellement grâce à l’électricité produite par des sources d’énergies renouvelables. Ainsi, le pays pendant cette période record, 107 heures entre samedi 7 mai et mercredi 11 mai, s’est uniquement appuyé sur l’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique, sans avoir besoin de s’alimenter par les énergies provenant de ses centrales au charbon et au gaz naturel.

La production des centrales au charbon et au gaz n’a pas complètement cessé pendant cette période

a expliqué José Medeiros Pinto, le secrétaire général de l’association portugaise des producteurs d’énergie (L’APREN).

Mais cela a alimenté un surplus de production

a-t-il précisé en révélant que le surplus avait été exporté vers l’Espagne voisine.

Le pays lusophone devient donc un pionnier dans le développement durable.

Paradoxalement, si le Portugal peut apparaître comme un pays assez antinomique, en proie à des difficultés économiques depuis de nombreuses années, l’ex-empire se retrouve pourtant aujourd’hui dans le haut de la liste du record encore inégalé en Europe.

Peu doté en ressources naturelles, le Portugal a rapidement développé sa part d’énergie renouvelable dans sa production électrique, notamment à travers les secteurs hydrauliques et éoliens, passant de 32,4% en 2004 à 52,1% en 2014, selon les données Eurostat.

En effet, en 2013, 50% de son électricité était apportée par des combustibles fossiles, répartis par 27% d’énergie d’origine nucléaire, 13% par l’hydraulique, 7,5% par l’éolien et 3% par le solaire (source Eurostat).

Depuis l’an dernier, la tendance a pourtant été inversée avec une énergie verte couvrant 48% des besoins en électricité de la population.

Hélas la France est un assez mauvais élève au regard des records portugais. Ainsi, bien que notre pays jouit lui aussi d’un bon ensoleillement, de vents océaniques favorables, de fleuves et de lacs, la part des énergies renouvelables dans la production électrique n’est que de 19,3% et nous place 16ème sur 28, selon Eurostat.

Le Ministère de l’Environnement espère atteindre 23% d’ici 2020.

Publié le samedi 21 mai 2016 à 16:34, modifications samedi 21 mai 2016 à 15:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !