Monde

Polémique sur les luxueuses vacances du président ukrainien aux Maldives

Suite à de luxueuses vacances aux Maldives, le président ukrainien se trouve au cœur d’une polémique.

En Ukraine, les luxueuses vacances du président Petro Porochenko et du Procureur général ne passent pas. Alors que le pays est parmi les plus pauvres d’Europe, cet étalage de richesses à l’autre bout du monde provoque une polémique de grande ampleur.

Un départ incognito aux Maldives

Pourtant tout avait bien commencé. Le président ukrainien Petro Porochenko avait passé le Nouvel An dans son pays. Mais, quelques jours plus tard, il prend la poudre d’escampette. Accompagné de quelques proches et amis, il s’envole pour une île privée dans les Maldives. Bien entendu, ce n’est pas le Président qui a dévoilé cette histoire. Il s’agit d’un scoop du média américain “Radio Free Europe / Radio Liberté” qui est diffusé en Ukraine.

Quelques jours plus tard. Bis repetita. C’est cette fois le Procureur général du pays qui est dans le viseur. Iouri Loutsenko, proche du président préfère lui les Seychelles. Il s’y est donc rendu avec sa femme et son fils. L’addition finale, 52.000 €, est plutôt salée.

Le problème de la corruption en Ukraine

Si ces deux dirigeants sont en théorie libres de passer leurs vacances où ils le souhaitent, c’est le contexte qui pose problème. L’Ukraine est un des pays les plus pauvres d’Europe. C’est aussi un pays très corrompu. Transparency International le classe ainsi en 131e position sur 175 pays. Surtout, le conflit avec les séparatistes pro-russes continue dans l’est du pays.

Le président s’est défendu en affirmant que ses vacances n’avaient coûté “que” 16.000 euros et qu’il s’agissait d’un cadeau de son fils aîné pour ses 30 ans de mariage. Le tout avant de préciser que ses frais de voyage ne dépassaient pas ce que la classe moyenne peut se permettre. Pour le détail, le salaire moyen en Ukraine est d’un peu plus de 200 €. Le coût de son voyage représente donc 80 fois le salaire moyen d’Ukraine.

Pour l’opposition, cette histoire constitue bien sûr du pain béni. Le député Sergiï Lechtchenko a ainsi réagi sur son compte Facebook. Il propose de créer des tours “Maldives, Seychelles, Panama” pour permettre aux Ukrainiens de suivre leurs dirigeants. Une référence au Panama due à la présence du président ukranien dans l’enquête des Panama Papers.

Publié le jeudi 1 février 2018 à 12:08, modifications jeudi 1 février 2018 à 10:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct