Monde

Peter Madsen : l’inventeur du Nautilus avoue avoir démembré le corps de Kim Wall

Peter Madsen, le propriétaire danois du sous-marin Nautilus UC3, est le principal suspect dans la mort de la jeune journaliste suédoise, Kim Wall. Madsen aurait fait de nouvelles révélations selon des précisions de la police danoise. L’étau judiciaire se resserre de plus en plus autour de l’inventeur danois à mesure que l’enquête progresse.

STORY - Episode 10/19

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Selon des informations de France Info, Peter Madsen aurait enfin avoué avoir découpé le corps de la jeune journaliste Kim Wall. L’inventeur du sous-marin Nautilus est le principal suspect dans le meurtre de cette jeune femme de 30 ans. Peter Madsen continue pourtant de clamer son innocence dans le cadre de l’assassinat de la jeune journaliste. L’inventeur du submersible a précisé que Kim Wall serait morte à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Les aveux partiels de Peter Madsen

Peter Madsen vient donc d’avouer le traitement particulièrement atroce réservé au corps de la journaliste. Le tronc de Kim Wall avait été découvert, ainsi que sa tête et ses membres, dans le cadre des investigations ces dernières semaines. L’inventeur danois a donc changé une nouvelle fois de version. Cette confession permet à la famille de la victime d’obtenir enfin des aveux de la part de Peter Madsen concernant le traitement particulièrement inhumain infligé au corps de la jeune femme.

Les revirements incessants de l’inventeur du Nautilus

Madsen a donc enfin confessé avoir découpé le corps de la journaliste suédoise. Ce rebondissement important dans l’enquête a été dévoilé par la police danoise dans la journée du lundi 30 octobre. Peter Madsen a précisé qu’il n’était pourtant pas à l’origine directe de la mort de la jeune femme. Elle serait, selon lui, morte suite à une intoxication au monoxyde de carbone à l’intérieur du submersible. Cet incident serait intervenu alors que Peter Madsen se trouvait sur le pont du Nautilus. Peter Madsen niait jusqu’à présent avoir mutilé le corps de la victime. Il avait auparavant précisé que la journaliste était morte par accident, après avoir reçu la porte de l’écoutille d’accès à la tourelle du sous-marin. Il avait expliqué avoir ensuite jeté son corps à la mer.

Peter Madsen avait même affirmé, au tout début de l’enquête, avoir débarqué la journaliste, vivante, sur la pointe de l’île de Refshaleoen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août. Il s’était ensuite ravisé en garde à vue et avait commencé à évoquer la thèse de l’accident à bord du sous-marin.

Les progrès majeurs et les preuves accumulées dans le cadre de l’enquête

Les autorités danoises avaient dévoilé, le 12 octobre dernier, qu’une scie avait été repêchée dans la baie de Køge. Cet objet aurait pu être utilisé par Madsen. Des plongeurs avaient déjà retrouvé le tronc, la tête et les jambes de Kim Wall dans cette zone, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Copenhague. L’autopsie du tronc, retrouvé onze jours après la disparition de la jeune femme, n’avait pas permis d’établir la cause exacte du décès. De multiples mutilations infligées aux parties génitales de la victime avaient été néanmoins constatées. Des vidéos atroces de femmes mutilées ont même  été retrouvées sur un disque dur de Peter Madsen dans le cadre de l’enquête.

La découverte de la tête de Kim Wall a permis de faire basculer l’enquête. L’examen du crâne de la journaliste a démontré qu’aucune trace de choc ou de fracture n’avait été constatée à la tête. Ces révélations ont donc permis de réfuter la précédente théorie de Peter Madsen. Il y a encore quelques semaines, l’inventeur du sous-marin expliquait en effet que Kim Wall était morte suite à un violent choc à la tête avec une partie métallique du submersible.

Peter Madsen : Qui se cache réellement derrière la figure du brillant inventeur danois ?

Kim Wall était montée seule à bord du Nautilus UC3 avec Peter Madsen, le 10 août dernier. Elle était en plein travail préparatoire dans le cadre d’un reportage. La journaliste souhaitait réaliser un portrait de cet inventeur danois hors du commun. Peter Madsen a été inculpé de meurtre et d’atteinte à l’intégrité d’un cadavre. Il est incarcéré depuis le 11 août dernier. Le procès de Peter Madsen pourrait permettre aux proches de la jeune journaliste assassinée de mieux comprendre les circonstances de ce drame effroyable. L’opinion publique, en Suède et au Danemark, est profondément marquée et choquée par ce crime violent et atroce. Peter Madsen était considéré comme un personnage brillant et fascinant. Il traverse actuellement une véritable descente aux enfers. Il se retrouve dorénavant suspecté d’un crime odieux.

Publié le lundi 30 octobre 2017 à 17:30, modifications lundi 30 octobre 2017 à 17:30

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !