Monde

Pérou : cette vidéo atroce d’une femme traînée au sol par son mari indigne le pays

Cette scène violente se déroule au Pérou le 8 octobre dernier. Une habitante de l’immeuble, Anahi Aguilar, a posté sur Facebook cette vidéo insupportable de sa voisine, Micaela de Osma, 23 ans. On peut la voir se faire traîner dans la rue tel un sac par son compagnon. Attention aux âmes sensibles.

Une habitante de l’immeuble a filmé cette scène insoutenable où l’on voit cette jeune femme se faire traîner comme un sac par son compagnon. La suite continue dans les escaliers de l’immeuble. Cette vidéo est vite devenue virale et indigne le pays.

La violence faites aux femmes, une triste réalité

Toutes les classes sociales, tous les pays sont touchés par la violence faites aux femmes. Malheureusement, personne n’est épargné lorsqu’on a affaire à un homme dénué de toute virilité et d’empathie. Ce geste est intolérable mais il doit être diffusé.

#NiUnaMenos! BRUTAL AGRESIÓN en #Miraflores! Según la denuncia se trataría de Martín Camino Forsyth, ex pareja de la agredida, quien la arrastra como si fuera una bolsa de basura!! ATENCIÓN ministro @CarlosBasombrio Ministerio del Interior del Perú Ministerio de la Mujer y Poblaciones Vulnerables del Perú, NECESITAMOS ACCIONES INMEDIATAS HOY MISMO, peligra la vida de la señorita agredida!! Amigos, ayuden a viralizar esta publicación, a COMPARTIR!! Ante situaciones parecidas de matoncitos que golpean a sus mujeres, GRABEN y DENUNCIEN públicamente! Demostremos que las #RedesSociales son el 5to poder y que se pueden lograr cambios sustenciales en nuestra sociedad!Video del FB de @Anahi Aguilar.

Publié par Bestias al volante sur lundi 9 octobre 2017

Une journaliste péruvienne explique à ce sujet:

C’est merveilleux que la voisine ait filmé la scène, Si cette fille (Micaela de Osma, ndlr) l’avait seulement raconté, ça n’aurait pas été pareil.

Anahi Aguilar, qui a filmé et publié cette vidéo depuis son balcon a ensuite accompagné Micaela de Osma au commissariat pour porter plainte contre son compagnon, qui a été arrêté.

Le journal RPP Noticias, explique que celui-ci l’avait menacée avec un couteau en disant qu’il allait la tuer. Elle raconte :

Ensuite, il m’a demandé le code de mon téléphone, je lui ai donné alors qu’il maintenait le couteau au niveau de ma gorge. Quand il l’a retiré, j’ai tenté de m’enfuir en courant mais il m’a rattrapé. C’est là que la dame qui vivait en face nous a filmés.

Une marche organisée pour dénoncer les violences

Suite à cette terrible histoire et pour exiger des nouvelles propositions de lois pour protéger les femmes victimes de violences, le collectif féministe “Ni Una Menos” a décidé d’organiser une marche le 25 novembre prochain.

Il faut savoir, qu’il ne se passe pas un jour sans qu’une femme soit victime de violences. Par ailleurs, l’OMS a publié un rapport sur la violence faites aux femmes dans le monde. 30 % d’entre elles sont victimes de violences conjugales de la part de leur partenaire.

A quand une prise de conscience de la part de ces hommes ? La violence ne règle rien, c’est bien connu.

Publié le lundi 23 octobre 2017 à 16:28, modifications lundi 23 octobre 2017 à 16:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !