Monde

Le Pape rappelle la “tolérance zéro” pour le prêtres coupables de pédophilie

Des pêchés qui font "honte" à l’Église

C’est dans une lettre adressée aux évêques que le Pape François a renouvelé la consigne de “tolérance zéro” pour le prêtres coupables d’actes pédophiles. Particulièrement ferme sur ce sujet sensible, le souverain pontife dénonce également “l’innocence brisée” des enfants, en raison du travail clandestin et de l’esclavage, entre autres.

Le 28 décembre dernier, le Pape François adressait une lettre aux évêques. Rédigée à l’occasion de la Fête des Saints Innocents, cette missive, rendue publique lundi 2 janvier, est un véritable plaidoyer anti-pédophilie.

En effet, reconnaissant les agissements de certains membres du clergé, le Pape affirme :

L’Église connaît le péché de certains de ses membres : la souffrance, l’histoire et la douleur des mineurs qui ont été abusés sexuellement par des prêtres, péché qui nous fait honte.

Insistant sur le pêché, le souverain pontife souligne :

Des personnes qui avaient la responsabilité de prendre soin de ces enfants ont détruit leur dignité. Nous déplorons cela profondément, et nous demandons pardon. Nous nous unissons à la souffrance des victimes et, à notre tour, nous pleurons le péché. Le péché de tout ce qui est arrivé, le péché d’avoir omis de porter assistance, le péché de taire et de nier, le péché d’abus de pouvoir.

LA « TOLÉRANCE ZÉRO » PLUS QUE JAMAIS D’ACTUALITÉ

Aussi, poursuivant dans sa logique de condamnation des actes pédophiles, le successeur de Benoît XVI ajoute :

Je veux que nous renouvelions tout notre engagement pour que ces atrocités ne se produisent plus parmi nous. Faisons nôtre, clairement et loyalement, la consigne « tolérance zéro » dans ce domaine.

Enfin, le Pape dénonce dans sa lettre « l’innocence brisée » des enfants victimes de travail clandestin, de l’esclavage, de la prostitution, des guerres et de l’émigration forcée. Comme rappelé par la haute juridiction religieuse, en 2015, 68% des personnes faisant l’objet de trafic sexuel dans le monde sont des enfants.

En juin dernier, le Pape François avait mis tout en œuvre afin de durcir le ton quant à la pédophilie. De fait, le Vatican dispose désormais d’une instance judiciaire visant à juger les prêtres pédophiles. Un effort jugé insuffisant par de nombreuses victimes, qui estiment la prévention et la punition encore trop légères.

Publié le mardi 3 janvier 2017 à 10:17, modifications mardi 3 janvier 2017 à 10:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !