Monde

Ouragan Maria : La Martinique frôlée et la Dominique dévastée, la Guadeloupe retient son souffle

L’ouragan Maria, d’une puissance « potentiellement catastrophique », a frappé la Martinique. Des ordres d’évacuation et de confinement ont été décrétés dans les Antilles.

Alors que l’ouragan Maria, classé en catégorie 4, arrive sur la Guadeloupe, les dégâts sont très nombreux sur la Martinique et la Dominique. Si l’île de la Martinique a été seulement frôlée par l’ouragan qui a engendré de fortes inondations, l’île de la Dominique a été ravagée selon le Premier ministre du pays.

Maria se dirige à présent vers la Guadeloupe qui a été placée en alerte violette dans la nuit.

Des inondations en Martinique

La Martinique, à présent en vigilance grise post-ouragan, a vu l’oeil du cyclone passer à 50 kilomètres de ses terres du Nord dans la nuit de lundi à mardi 19 septembre. Les vents les plus violents n’ont finalement pas touché l’île. Cependant, 33.000 foyers sont privés d’électricité et deux personnes ont été légèrement blessées. Ainsi, pour la journée de mardi, le préfet a maintenu l’arrêt de l’activité économique. Il a rappelé que la population devait rester confinée, afin de faciliter le travail des services de secours.

À la Martinique, des mesures de protection et de mise en sécurité des populations. Des sites et points d’importance vitale (usine de désalinisation, dispensaire, groupes électrogènes) sont programmées depuis 24 heures et se poursuivent à l’approche de Maria.

A indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué à l’issue d’une réunion de la cellule de crise dès lundi à Paris.

En outre, des risques importants de submersions-inondations, de coulées de boue ou de glissements de terrains par endroit sont attendus en Martinique.

L’île de la Dominique ravagée

Après la Martinique, Maria a ensuite frappé la Dominique avec des vents destructeurs atteignant 260 km/h.

Les habitants de la Dominique ont perdu tout ce qui pouvait être perdu après le passage de l’ouragan Maria.

S’est désolée le Premier ministre de l’île des Caraïbes, Roosevelt Skerrit. En effet, l’ouragan Maria, qui mesure près de 900 km de large, a vu sa trajectoire modifiée en direction de l’île de la Dominique.

Arbres et poteaux électriques renversés, fortes pluies, vents violents et inondations… Dès lundi après-midi, les quelque 73.000 habitants ont témoigné sur les réseaux sociaux de l’impact de l’ouragan sur cette île anglophone indépendante. C’est la première fois depuis 1851 que la Dominique est touchée par un ouragan de catégorie 5.

La Guadeloupe en alerte violette

En Guadeloupe, des rafales allant de 150 à 200 km/h ont déjà soufflé sur Basse-Terre. 10.000 personnes sont sans électricité.

Ainsi, d’importants dégâts sont à prévoir, notamment à cause de possibles inondations.

Les risques de submersion demeurent, notamment sur Marie-Galante, le sud Basse-Terre et le Petit-Cul-de-sac-marin.

A indiqué la préfecture dans un communiqué.

La menace pèse désormais sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy, les îles du Nord précédemment dévastées par l’ouragan Irma. Les deux îles ont été placées en vigilance rouge.

 

Publié le mardi 19 septembre 2017 à 12:42, modifications mardi 19 septembre 2017 à 12:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !