Monde

Nouvelle-Zélande : Alerte au tsunami après un séisme de magnitude 7,8

Un puissant tremblement de terre de magnitude de 7,8 a frappé le centre de la Nouvelle-Zélande provoquant de nombreux dégâts. A présent, un tsunami menace la côte nord-est de l’île du Sud.

Un séisme de magnitude 7,8 a secoué juste après minuit ce lundi 14 novembre (dimanche 13 novembre, à 11h02, heure française) la Nouvelle-Zélande, a annoncé l’Institut de géologie américain (l’USGS).

Le tremblement de terre est survenu à quelques 90 kilomètres de la ville de Christchurch, la seconde plus grande ville du pays, sur l’île du Sud.

Nouvelle-Zélande : Alerte au tsunami après un séisme de magnitude 7,8

A l’inverse du séisme de magnitude 6,3 qui avait fait 185 morts en février 2011, ce nouveau tremblement de terre n’a pour l’instant fait aucune victime. Cependant, les secousses ont provoqué de nombreux dégâts, ainsi que des pannes de courant et de téléphone dans certaines parties de l’île.

Pourtant, le plus dur semble être à venir. En effet, les autorités ont lancé une alerte au tsunami pour les zones côtières du sud :

La première vague d’activité pourrait ne pas être très importante.

A ainsi prévenu la défense civile nationale, ajoutant que l’activité du tsunami pourrait se poursuivre pendant plusieurs heures.

En septembre déjà, un petit tsunami avait touché les côtes orientales de la Nouvelle-Zélande à la suite d’un fort séisme en mer qui n’avait heureusement fait ni victimes ni dégâts.

Le ministère néo-zélandais de la protection civile et de la gestion des catastrophes a mis en garde contre les risques de vagues destructrices sur l’ensemble de la côte Est et a appelé à l’évacuation des habitants de la zone côtière. Déjà, plusieurs milliers de personnes ont fui leurs habitations pour se réfugier sur des terrains en hauteur alors que les autorités annonçaient des vagues de cinq mètres dans certaines régions.

Les premières vagues ont déferlé mais il est encore trop tôt pour connaître l’impact qu’elles ont eu.

A déclaré Sarah Stuart-Black, une contrôleuse nationale au ministère, avant d’ajouter :

Nous nous inquiétons de ce qui arrive. Les prochaines vagues pourraient être plus importantes que celles qui se sont déjà abattues.

La Nouvelle-Zélande a l’habitude des activités sismiques. Elle se trouve effectivement à la limite des plaques tectoniques de l’Australie et du Pacifique. Cette zone est bien connue des sismologues pour faire partie de la « ceinture de feu » du Pacifique, qui compte jusqu’à 15.000 séismes enregistrés chaque année.

Publié le lundi 14 novembre 2016 à 10:25, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !