Monde

Nouvelle menace sur les Antilles avec l’ouragan Maria

L’ouragan Maria devrait frapper la Guadeloupe dans la nuit de lundi à mardi, avant de continuer vers Saint-Martin.

Dix jours après le passage de l’ouragan Irma, les Antilles françaises sont à nouveau menacées par l’ouragan Maria.

Ainsi, la Martinique et la Guadeloupe ont été placées dimanche 17 septembre en vigilance cyclonique orange par Météo France Antilles-Guyane en raison de la proximité de Maria. Cette tempête tropicale devenue un ouragan de catégorie 1 ces dernières heures.

En outre, la préfecture de Guadeloupe envisage de passer en vigilance rouge ce lundi 18 septembre à 12 heures locales (18 heures de métropole).

En effet, l’ouragan Maria pourrait se renforcer et passer au plus près de l’île.

Une trajectoire encore incertaine

Dimanche matin, le centre de Maria se trouvait à environ 800 kilomètres de la Guadeloupe. Il se dirigeait en direction de l’archipel. Ainsi, les établissements scolaires resteront fermés ce lundi en Guadeloupe

par mesure de précaution et ce jusqu’à nouvel ordre.

A annoncé l’Académie.

Selon Météo France Antilles-Guyane :

Maria s’intensifie en s’approchant de l’arc antillais. Le centre du système est prévu à proximité immédiate de la Guadeloupe en seconde partie de nuit de lundi à mardi. Maria serait alors au stade d’ouragan de catégorie 2.

Cependant, l’agence de météorologie a précisé qu’il y avait des incertitudes sur la trajectoire :

L’intensité finale restent importantes et ne permettent pas à cette heure de préciser les impacts sur la Guadeloupe.

Par ailleurs, les îles de Saint-Martin et Saint Barthélemy, durement éprouvées par le passage de l’ouragan Irma, « devraient échapper au cœur de l’ouragan ». S’il subsiste beaucoup d’incertitudes sur la trajectoire exacte et l’intensité finale de Maria, l’ouragan ne devrait pas devenir un ouragan majeur. Ainsi ses impacts n’auront rien à voir avec ce qu’a provoqué Hugo voici 28 ans sur la Guadeloupe. Une précision apportée par Météo France Antilles-Guyane en référence à l’ouragan, qui avait fait plus d’une dizaine de morts. Et 30.000 sinistrés en Guadeloupe en 1989.

Par conséquent, avec une mer « forte dès lundi 18 au matin ou au plus tard lundi après-midi », le scénario le plus défavorable prévoit des creux de 7 à 9 mètres. Ils provoqueront « des déferlements très violents en particulier sur le sud de l’archipel ». Selon Météo France Antilles-Guyane, des rafales de l’ordre de 200 km/h sont attendues au plus fort de l’épisode. Le phénomène pourrait durer une bonne partie de la journée de mardi.

Des pluies particulièrement abondantes pourraient provoquer beaucoup d’inondations. Des quantités d’eau pouvant aller jusqu’à 400 mm par endroit.

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 10:15, modifications lundi 18 septembre 2017 à 12:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !