Monde

La Nouvelle-Calédonie en état d’alerte à l’approche du puissant cyclone Cook

Des vents jusqu’à 200 km/h sont attendus au passage du cyclone Cook. Les autorités de Nouvelle-Calédonie s’attendent à des dégâts importants ainsi qu’à des crues majeures.

La Nouvelle-Calédonie est en état d’alerte ce lundi 10 avril au passage du cyclone Cook.

En effet, cet archipel situé dans l’océan Pacifique va être balayé dans les prochaines heures par la tempête tropicale Cook. Elle devrait prendre de la puissance et se transformer en cyclone.

La menace est très sérieuse.

Se sont inquiétées les autorités.

La tempête pourrait atteindre le nord de Grande Terre au moment de la marée haute, avec des vents allant jusqu’à 200 km/heure. Par conséquent, les autorités se préparent à des pluies torrentielles et des vagues hautes de dix mètres.

Ainsi, depuis ce lundi matin (3h du matin heure de Paris), l’alerte de niveau 2 a été déclenchée sur les provinces des îles Loyauté et du Nord, ainsi que sur les communes de Bourail et de Thio, située en province Sud.

Cette province, où se trouve Nouméa, passera ensuite en alerte maximum, en début de soirée.

Cyclone de catégorie 4 sur une échelle de 5

Jusqu’à présent, Cook était classé en tempête de catégorie 1. Il a traversé Vanuatu au cours du week-end, causant des inondations. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer et la tempête a causé peu de dégâts. Cependant, les zones de faible altitude ont été évacuées en raison du risque d’inondation.

Or, le cyclone Cook a accéléré sa route lundi matin, conduisant les autorités à avancer les messages d’alerte à destination de la population.

Ainsi, tous les habitants sont invités à rester confinés chez eux ou à s’isoler dans un endroit sûr. De plus, il est conseillé aux habitants de fermer leurs volets ou de calfeutrer les fenêtres avec des planches de bois clouées et de se tenir éloigner des surfaces vitrées. Il est également recommandé de ne pas se fier aux fausses accalmies, notamment lors du passage de l’œil du cyclone.

La circulation, même à pied, est interdite tant que reste en vigueur le niveau 2 de l’alerte.

En effet, selon les prévisions du service météorologique de Fidji, le cyclone devrait se renforcer en cyclone de catégorie 4 (sur une échelle de 5) avant d’atteindre lundi après-midi la collectivité ultramarine du Pacifique Sud.

Depuis Erika, en 2003, la Nouvelle-Calédonie n’avait pas connu de cyclone majeur.

Avant même le passage du cyclone, les premiers vents ont occasionné des dégâts dimanche. Il y a eu des arbres arrachés, des inondations et des fils électriques à terre.

C’est un phénomène majeur dont les conséquences peuvent être graves.

A prévenu Hugues Ravenel, le directeur de Météo-France Nouvelle-Calédonie au micro de l’AFP.

Vols et examens annulés et reportés

La compagnie Air Calédonie a décidé d’annuler tous ses vols prévus lundi et mardi.

Le ministère de l’Education nationale a, quant à lui, choisi de reporter toutes les épreuves de concours prévues ce 10 avril.

Afin de garantir l’équité entre les candidats partout sur le territoire, sont notamment concernés le CAPEPS externe, CAPET externe Arts et le CAPLP externe. Des mesures similaires pourraient être prise pour la journée de mardi.

Les conditions météorologiques devraient s’améliorer dans la journée de mardi sur le nord de l’archipel et les Loyauté. Puis, dans la nuit de mardi à mercredi, sur le reste du territoire lorsque Cook s’éloignera.

Publié le lundi 10 avril 2017 à 10:52, modifications mardi 11 avril 2017 à 11:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !