Monde

Nouvel-An : Tour du monde des plus étonnantes traditions

Le Nouvel-An est la fête la plus attendue de l’année dans le monde entier. Chaque pays a ses propres coutumes pour préparer et accueillir l’arrivée de ce moment inoubliable de l’année.

L’arrivée du Nouvel-An est un événement universel célébré dans quasiment tous les pays du globe. Charnière entre une année qui se termine et une autre qui commence, le réveillon du 31 décembre constitue la source de nombreuses coutumes. Voire même de certaines superstitions. Chaque pays possède sa propre manière de fêter cet évènement en fonction de son environnement et de sa culture. Ainsi, aux coutumes de la nouvelle année se superposent des rituels insolites qui transforment souvent cette occasion en réjouissances et en moments de plaisir et de découverte.

Voici un tour du monde des festivités en l’honneur du Nouvel An en vingt-quatre heures de festivités sur la Terre. Auckland, en Nouvelle-Zélande, ouvrira le bal. C’est la première grande ville au monde à fêter le Nouvel An. Puis viendront l’Australie, l’Espagne, le Pérou et le Canada.

La Nouvelle-Zélande : au rythme de la musique

En dehors des petites îles du Pacifique Sud, c’est la Nouvelle-Zélande qui fête en premier la nouvelle année dans le monde. À Wellington et dans les autres villes du pays, la tradition est de sortir ses plus belles casseroles à minuit et de les frapper pour créer un vacarme assourdissant dans les rues. À Auckland, la belle plage de Makatana devient la source d’une grande variété de rythmes, du hip-hop au jazz en passant par le funk, la house, l’électro, l’indie ou le drum & bass. Pour les célibataires, le Parti Singles permet de faire des rencontres durant la soirée du réveillon et d’entamer, qui sait, la nouvelle année à deux.

Sur la côte est de la Nouvelle-Zélande, la ville de Gisbonne associe le vin et la musique pour marquer le passage à la nouvelle année à travers le festival Rhythm & Vines. Pendant 3 jours, différents groupes montrent leurs prestations avec des auteurs-compositeurs-interprètes et des DJ qui chauffent le public et créent une sacrée ambiance. Dans toutes les festivités, les feux d’artifice accentuent l’atmosphère joyeuse dans une belle explosion de couleurs.

Australie : concert de feux d’artifice

L’évènement attire annuellement à Sydney plus de 1,2 million de personnes, dont environ 300 000 touristes. Les bateaux font des cercles dans la baie et s’illuminent de mille lumières. À minuit, les 80.000 feux d’artifice installés dans le port de Sidney et sur le fameux Harbour Bridge s’enflamment pour plusieurs minutes dans une féérie de couleurs.

Les autres villes australiennes préparent également des festivités à l’attention de leurs habitants et des touristes de passage. À Melbourne, vous pouvez assister à un concert à Federation Square avant d’admirer le feu d’artifice qui est visible dans toute l’agglomération. Pour se démarquer, Brisbane propose différentes réjouissances à South Bank Parklands ainsi que deux feux d’artifice dont l’un est lancé à 20 heures 30 et le second à minuit. C’est le cas également pour Adélaïde, avec un grand concert gratuit qui se tient à Elder Park.

Japon : une célébration en famille

Au pays du soleil levant, le Nouvel An est une fête à célébrer en famille. Les coutumes du réveillon commencent par un grand ménage ou « ōsōji » afin de purifier la maison. Celle-ci s’orne pour l’occasion de décorations symboliques telles que le « shimenawa », qui est un porte-bonheur. Et le « kadomatsu », une offrande constituée de gâteaux de riz et d’une petite orange amère. Les Japonais en profitent également pour régler leurs dettes et liquider leurs affaires en cours.

Le soir du 31 décembre, la famille savoure une délicieuse soupe chaude avec des nouilles longues et fines. Elles symbolisent la longévité. Avant minuit, elle assiste aux 108 coups de gong qui annoncent l’arrivée de la nouvelle année dans un temple bouddhiste. La tradition est de se coucher ensuite afin de contempler ensemble le premier lever du soleil de la nouvelle année. Il est appelé « hatsuhinode ».

Entre le 1er et le 7 janvier, toute la famille doit se rendre en grande tenue dans les temples pour boire le « toso ». Il s’agit du premier saké de l’année confectionné à partir d’herbes médicinales afin d’avoir une bonne santé pour le futur. Chacun tire par la suite les prédictions pour cette année naissante.

Russie : brûler ses voeux

Une vieille tradition culinaire russe, qui remonte à l’époque de Catherine II la Grande et qui s’appelle d’ailleurs le rôti Impératrice. Il s’agit de farcir une alouette avec des olives aux anchois avant de la glisser dans une perdrix qui est à son tour mise dans un faisan pour enfin entrer dans un porcelet. Bien entendu, ce mets royal est assez difficile à réaliser et coûte très cher de nos jours.

Les Russes ont également une autre coutume. Celle d’écrire leur vœu sur un bout de papier à minuit avant de le brûler et de mettre les cendres dans leur verre de champagne. Il est crucial de finir son verre immédiatement pour espérer voir le vœu se réaliser pendant l’année.

Pologne

Pour le Nouvel An, les Polonais veulent se débarrasser à tout prix de leurs éventuels problèmes financiers de l’année. Ainsi, ils payent leurs dettes avant le 31 décembre. Afin d’attirer la bonne fortune pour l’année suivante, ils gardent dans leur porte-monnaie deux ou trois écailles de la carpe qu’ils ont dégustée pendant le souper du réveillon.

Espagne : 12 grains de raisin pour une année prospère

Même dans un pays catholique comme l’Espagne, les traditions ancestrales restent très vivaces. Notamment en ce qui concerne le Nouvel An. Le banquet ne commence pas avant minuit et il est de coutume que chacun avale un grain de raisin à chaque coup de cloche jusqu’à minuit. Cela permet d’obtenir chance, prospérité et succès pour toute l’année à venir.

De plus en plus d’Espagnols se rassemblent sur les places publiques le 31 décembre. Ils perpétuent ensemble ce rituel ancré dans leurs coutumes du réveillon.

Angleterre : une pièce de monnaie, du sel et du charbon

Pour l’Anglais, il est de tradition de mettre dans sa poche une pièce de monnaie. Elle est accompagnée d’un peu de sel et un morceau de charbon. On peut alors sortir de sa maison après minuit, après le réveillon. Ces éléments symbolisent respectivement l’argent, la nourriture et la chaleur qui seront abondants pour la nouvelle année.

Canada : déguisement et orteil

Il n’est pas surprenant de voir les hommes se vêtir en femmes pour ce soir particulier. Et inversement, la gente féminine porter des habits d’hommes. Il est d’usage de boire du rhum venu de Terre-Neuve qui est appelé « screech » après avoir embrassé une morue. De plus, ne fuyez pas si on vous propose un « Sour Toe cocktail » ou cocktail aigre à l’orteil. Il s’agit d’un cocktail servi dans un verre de champagne où flotte un véritable gros orteil. Comme le dit la coutume locale « You can drink it fast, you can drink it slow. But the lips have gotta touch the toe. » Il faut avaler la boisson jusqu’à ce que vos lèvres touchent l’orteil. Bref, une immersion dans une tradition qui remonte aux années 1920.

Pérou : brûler l’année écoulée

Au Pérou, pour régler ses différends avec ses voisins avant la venue de la nouvelle année, la tradition permet à chacun d’enfiler des gants de boxe. Et de faire la bagarre avec eux. Dans un registre moins vindicatif, chacun porte pour le réveillon un vêtement dont la couleur correspond à ce qu’il espère pour l’année à venir. Ainsi, le rouge est censé apporter l’amour. Tandis que le jaune attire l’argent dans le foyer. Ceux qui souhaitent effectuer des voyages portent une valise à bout de bras. Puis, ils courent autour de leur pâté de maisons, à minuit.

Par ailleurs, chaque maisonnée fabrique le 31 décembre un mannequin de chiffon et de paille qui est vêtu de vieux vêtements des membres de la famille. Il représente l’année qui se termine et il est placé devant chaque résidence. À minuit, chaque famille met le feu à son mannequin. Après cela, on assiste aux feux d’artifice et jets des pétards dans la rue.

Publié le samedi 30 décembre 2017 à 18:08, modifications samedi 30 décembre 2017 à 18:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct