Monde

Le nombre d’enfants tués dans la guerre en Syrie ne cesse d’augmenter selon l’UNICEF

De plus en plus d’enfants perdent la vie dans la guerre en Syrie selon un terrible constat dressé par le Fonds des Nations unies pour l’enfance. Le conflit s’étend depuis maintenant huit longues années.

STORY - Episode 52/74

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Le nombre d’enfants tués dans la guerre en Syrie a doublé en 2017 par rapport à l’année précédente. Ce constat dramatique a été établi par l’Unicef, selon des informations et des chiffres alarmants dévoilés ce lundi. Plus de 360 enfants ont ainsi été blessés en 2017.

En 2017, la violence aveugle et extrême a tué le plus grand nombre jamais connu d’enfants, 50 % de plus qu’en 2016.

La crise de la Ghouta orientale fait craindre le pire pour l’année 2018

L’année 2018 s’annonce encore bien plus sombre malheureusement. Près de 200 enfants sont morts dans la zone de l’enclave rebelle de la Ghouta orientale depuis février. Ces jeunes victimes ont été emportées par des bombardements des forces du régime, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Cet organisme précise également que les enfants représentent 20 % des victimes civiles de cette offensive. L’escalade récente dans le conflit syrien a impacté 1 000 enfants (blessés ou tués), uniquement dans les deux premiers mois de l’année 2018.

Les terribles pertes pour la jeunesse et les enfants syriens

Le directeur régional de l’Unicef, Geert Cappelaere, a notamment évoqué le terrible sort des enfants handicapés qui « font face au risque très réel d’être négligés et stigmatisés alors que le conflit se poursuit sans répit ».

Selon l’Unicef, près de 3,3 millions d’enfants sont exposés aux engins explosifs à travers tout le pays. Un nombre impressionnant d’établissements scolaires ont été ciblés en 2017 également par des bombardements. Le conflit syrien a causé la mort de plus de 350 000 personnes en l’espace de sept ans. Les enfants et la jeunesse syrienne paient un lourd tribut dans le conflit. Des milliers d’enfants souffrent également de malnutrition à travers le pays.

Publié le lundi 12 mars 2018 à 14:44, modifications lundi 12 mars 2018 à 14:43

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct