Monde

Un Noir américain demande aux racistes de lui financer son retour en Afrique

Larry Mitchell a lancé une campagne de financement participatif pour que les racistes américains l’aident à retourner en Afrique.

Fatigué d’entendre Go back to Africa, Retourne en Afrique en français, Larry Mitchell a fait appel à la « solidarité » des personnes qui souhaitent le voir quitter les États-Unis pour financer son retour en Afrique.

Lassé par les messages racistes dont la communauté afro-américaine fait régulièrement l’objet, ce chef cuisinier résidant dans l’État de l’Indiana a ainsi lancé, le vendredi 8 juillet, une campagne de financement participatif pour se faire offrir un voyage en Afrique par ceux qui le détestent : Send me back to Africa, soit Renvoyez-moi en Afrique sur le site gofundme.com.

Une démarche résolument ironique et provocatrice, comme la description du projet le laisse rapidement deviner :

Si vous voulez que je retourne en Afrique, je serais heureux de le faire… Vous pouvez m’aider à faire de votre rêve et du mien une réalité… J’accepterais tous les dons du KKK, des skinheads ou de toute personne partageant des opinions semblables.

Larry qui vit à Kokomo, une petite ville de l’Indiana de 58 000 habitants, dont 83 % sont des Blancs, a confié au Washington Post avoir souvent été victime de racisme sur les réseaux sociaux.

Son geste a fait grand bruit aux États-Unis et en treize jours, sa publication a déjà été partagée plus de 31 000 fois sur Facebook. À ce jour, Larry a reçu plus de 1 790 dollars. Cependant, il est loin du compte puisqu’il en réclame 100 000 pour partir.

Malgré quelques commentaires déplacés, les donateurs souhaitent dans l’ensemble de bonnes vacances au créateur de la campagne, et soulignent aussi son humour.

Un message marqué d’ironie provocatrice, mais qui a fait mouche.

Publié le vendredi 22 juillet 2016 à 12:08, modifications vendredi 22 juillet 2016 à 12:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !