Monde

Népal : Une fillette intronisée déesse vivante

Népal Une fillette intronisée déesse vivante

Une fillette de trois ans vient d’être intronisée déesse vivante au Népal. Coupée du monde, elle restera enfermée jusqu’à sa puberté.

L’incarnation de la déesse Taleju

Âgée de trois ans seulement, une fillette a été intronisée déesse vivante à Katmandou, au Népal. Selon les traditions hindoue et bouddhiste, elle est considérée à présent comme une incarnation de la déesse Taleju. La tradition des Kumaris (vierges en français) date du XVIIe siècle.

Trishna Shakya restera enfermée jusqu’à ses premières règles. Elle ne pourra en sortir que pour certaines fêtes religieuses. De plus, elle sera toujours escortée par des porteurs, car ses pieds ne doivent plus toucher le sol impur.

Mes sentiments sont partagés. Ma fille est devenue la nouvelle Kumari et c’est une bonne chose. Mais il y a aussi de la tristesse à savoir qu’elle va être séparée de nous.

a déclaré son père Bijaya Ratna Shakya à l’AFP.

Les Kumaris ne doivent s’habiller que de rouge, symbole des déesses, et porter toujours une parure constituée du collier du cobra et d’un trait au khôl noir, qui selon la tradition éloignerait les démons.

Des jeunes filles coupées du reste du monde

Au Népal, les défenseurs des droits des enfants sont très critiques vis-à-vis de cette coutume. Privées d’enfance, les anciennes Kumaris ont, d’ailleurs, témoigné des difficultés de réadaptation à la société après leur règne. En effet, celles-ci sont renvoyées chez elles, sans savoir s’habiller, se laver, lire ou écrire.

Toutefois, en 2008, la Cour suprême du Népal a décrété que ces filles devaient recevoir une éducation, qui leur est désormais prodiguée à l’intérieur du palais.

Publié le vendredi 29 septembre 2017 à 12:16, modifications vendredi 29 septembre 2017 à 10:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires