Monde

Mozambique : un adolescent albinos assassiné pour son cerveau

En Afrique sub-saharienne, les albinos sont souvent victimes de discriminations et de crimes. Selon certaines croyances, des parties de leur corps apporteraient richesse et succès. Au Mozambique, un jeune albinos de 17 ans a été tué et amputé.

Les meurtres d’albinos courants en Afrique sub-saharienne

Caractérisée par une absence de pigments dans la peau, les cheveux et les yeux, l’albinisme est une maladie génétique qui peut se révéler être une véritable menace pour les personnes atteintes de la maladie. En effet, dans certains pays d’Afrique sub-saharienne, les albinos sont souvent persécutés, agressés et tués en raison de croyances liées à la sorcellerie. Selon certaines superstitions, les potions préparées avec des parties de corps d’albinos apporteraient richesse, chance, ou succès politique.

À travers le monde, les albinos subissent des discriminations qui limitent leur participation à la société

Assure Ikponwosa Ero experte indépendante sur l’albinisme.

Un phénomène qui a pris une ampleur encore plus grande récemment dans le sud et l’est du continent Africain. En Tanzanie, au Malawi et au Mozambique, les attaques sont les plus nombreuses. Ces dernières n’épargnent pas les très jeunes enfants, ni même les morts qui sont exhumés. Dans un rapport publié le 2 juin, l’ONG canadienne Under The Same Sun répertorie 457 attaques, dont 178 meurtres, commis ces dernières années contre des albinos dans 26 pays d’Afrique. Selon l’ONU, plus de 100 attaques contre des albinos ont été recensées au Mozambique depuis 2014. Ces dernières ont lieu essentiellement dans la moitié nord du pays, dans des régions limitrophes du Malawi et de la Tanzanie.

Au Mozambique un adolescent de 17 ans retrouvé mort, amputé

Samedi, l’agence de presse mozambicaine AIM a rapporté qu’un adolescent albinos de 17 ans a été retrouvé mort, affreusement mutilé au Mozambique. Ses meurtriers ayant amputé ses bras et ses jambes et emporté son cerveau. Le drame s’est produit mercredi dans le district de Moatize dans la province de Tete (nord-ouest).

Le corps a été retrouvé amputé de certains membres. Les criminels ont emporté les os des bras, des jambes, les cheveux, et ils ont fracassé le crâne pour prendre le cerveau

affirme un responsable local cité par l’agence d’information mozambicaine AIM.

La police mozambicaine a confirmé cet assassinat :

Nous avons lancé une opération pour arrêter les responsables de ce crime macabre

a déclaré à l’AFP Lurdes Ferreira, une porte-parole de la police de la province de Tete.

Selon un rapport de la Croix-Rouge datant de 2009, un corps complet d’albinos peut rapporter plusieurs dizaines de milliers d’euros. Par conséquent, les albinos sont régulièrement victimes de discriminations quotidiennes ainsi que de crimes crapuleux.

 

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 12:43, modifications lundi 18 septembre 2017 à 11:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !