Monde

Mort de la journaliste Kim Wall : une scie repêchée par les enquêteurs

Les autorités danoises ont annoncé ce jeudi avoir repêché une scie. Cet objet pourrait avoir été utilisé dans le cadre du meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall. La jeune femme avait disparu en août dernier alors qu’elle préparait un reportage sur l’inventeur Peter Madsen. Elle était montée à bord de son sous-marin, le Nautilus UC3. Cette nouvelle découverte pourrait faire basculer l’enquête.

STORY - Episode 9/19

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Une scie vient donc d’être repêchée dans la baie de Køge selon des informations de l’AFP et du Figaro. Cette découverte a été effectuée à une cinquantaine de kilomètres au sud de Copenhague. C’est dans cette même zone que des plongeurs et les enquêteurs avaient retrouvé le tronc, la tête et les jambes de Kim Wall ces dernières semaines.

La scie découverte par les enquêteurs est en cours d’analyse

Jens Møller Jensen, le chef de la police criminelle de Copenhague, a publié un communiqué suite à ce nouveau rebondissement.

La scie est actuellement analysée par nos laboratoires scientifiques afin de déterminer s’il y a un lien avec ce que la police recherche, dans le cadre de l’affaire du sous-marin.

La piste de l’accident définitivement écartée ?

Le futur procès de Peter Madsen pourrait apporter de nombreuses réponses sur les circonstances exactes du terrible drame qui s’est noué à bord du sous-marin Nautilus. La journaliste Kim Wall semble avoir vécu un véritable calvaire. La thèse de l’accident à bord, selon la dernière version de Peter Madsen, s’éloigne au regard de nombreux indices accumulés ces dernières semaines. L’absence de fracture du crâne pour la journaliste et le matériel embarqué par Peter Madsen à bord du submersible font peser de lourds soupçons contre l’inventeur du Nautilus.

Peter Madsen était une personnalité emblématique et admirée au Danemark pour ses prouesses scientifiques et technologiques. Sa vie vient de basculer avec cette affaire judiciaire qui reste une énigme. Peter Madsen continue de clamer son innocence. Il n’a pas encore avoué le meurtre de Kim Wall. Il est également resté très flou sur les mutilations constatées sur le corps de la jeune femme lors de l’autopsie.

La vie de Kim Wall a été fauchée en pleine ascension. De nombreuses rédactions avaient publié ses reportages et ses articles comme The Guardian ou Libération. La jeune journaliste est morte lors de l’exercice de son métier, loin des zones de guerre. Cette affaire dramatique démontre une nouvelle fois l’importance du combat à mener dans le cadre de la lutte et de la prévention contre les violences faites aux femmes. Selon les enquêteurs danois, ce meurtre pourrait avoir été accompli dans le cadre d’un fantasme sexuel.

La mémoire de Kim Wall honorée à New York

Une cérémonie d’hommage s’est déroulée à New York dans la journée de mercredi. Cet événement était organisé par l’Ecole supérieure de journalisme de Columbia. Kim Wall avait en effet obtenu son diplôme en 2014 au sein de cette institution. La mère de Kim Wall a d’ailleurs livré un témoignage poignant et déchirant. Ingrid Wall s’est exprimée lors de cette cérémonie comme le rapportent Le Figaro et l’AFP.

L’humanité a besoin de femmes courageuses comme Kim. C’est une femme qui en voulait et qui osait dire les choses, [qui voulait] donner la parole aux faibles et faire de cette planète un meilleur endroit où vivre.

Les nombreux indices accumulés par les enquêteurs ces dernières semaines pourraient donc faire basculer le futur procès de Peter Madsen.

Publié le vendredi 13 octobre 2017 à 11:43, modifications vendredi 13 octobre 2017 à 11:45

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !