Monde

Missouri : Les femmes qui prennent la pilule dans la ligne de mire d’une nouvelle loi

Elles risquent de perdre leur travail ou d'être expulsées...

Et nous qui pensions que le droit des femmes étaient en progression dans le monde… Il semble que ce ne soit pas vraiment le cas. Et notamment aux Etats-Unis.

En effet, un projet de loi vient d’être approuvé dans le Missouri, et son contenu est pour le moins édifiant. En effet, les femmes qui prennent la pilule dans cet état pourront désormais être expulsées !

Un projet de loi qui fait beaucoup parler

C’est le 20 juin dernier que tout s’est joué. La chambre des représentants de l’état américain du Missouri, qui est majoritairement composé de Républicains, a adopté un projet de loi. Cela serait passé inaperçu si le projet de loi en question n’était pas aussi polémique. En effet, le but est de sanctionner les femmes qui prennent la pilule ou qui ont recours à l’avortement. Il se trouve que les cliniques pratiquant l’interruption volontaire de grossesse sont également directement visées par le projet de loi.

Que risquent les femmes ?

Si le projet de loi est accepté, alors les femmes qui prennent la pilule risquent gros. Il sera ainsi autorisé par exemple pour un employeur de renvoyer une femme qui prend la pilule. IL pourra également la renvoyer si elle a un jour subi un avortement, ou encore si elle est enceinte mais pas mariée.

Et les employeurs ne sont pas les seuls visés dans ce projet de loi. En effet, un propriétaire de bien immobilier peut refuser de louer son logement à une femme, simplement parce qu’elle a pris la pilule ou qu’elle a avorté un jour dans sa vie.

Comment avoir accès à ces informations ?

Ces informations sont bien évidemment personnelles. On se demande donc comment les employeurs ou les propriétaires peuvent y avoir accès. Et bien ils peuvent exiger aux femmes de leur fournir ces informations. Ce sera une obligation légale, elles n’auront pas le choix et devront fournir ces informations.

La loi a-t-elle une chance d’aboutir ?

Pour que le projet de loi entre en vigueur, il doit être validé par le Sénat. Selon un élu démocrate du Missouri, Peter Merideth, un élu démocrate du Missouri, la loi a de grandes chances d’être bloquée. Cependant, il tient à rappeler que le gouverneur actuel de l’état du Missouri est très conservateur. IL souhaite transformer l’état et en faire un exemple anti-avortement. Le droit des femmes est donc clairement menacé dans cette région…

Bien évidemment, ce projet de loi fait beaucoup parler de lui, et de nombreuses associations féministes montent au créneau pour défendre le droit des femmes. A suivre…

Publié le jeudi 29 juin 2017 à 11:33, modifications jeudi 29 juin 2017 à 9:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !