Monde

Miss Italie : une candidate défile avec son bébé et reçoit des menaces de mort

Alessia Spagnulo, prétendante à l’élection de Miss Italie, a été victime de menace de mort, après avoir défilé avec son bébé de six mois.

Insultes et menaces de mort

Le 19 janvier dernier, Alessia Spagnulo, candidate à l’élection de Miss Italie, s’est présentée aux sélections avec son bébé. Âgée de 24 ans, elle n’avait pas pu faire garder sa fille Chloé, âgée de six mois.

La jeune femme n’a donc pas eu d’autre choix que de défiler en maillot de bain, son enfant installé dans un porte-bébé. Alessia a, d’ailleurs, été retenue pour la suite des sélections. Elle figure ainsi parmi les 18 dernières concurrentes.

La jeune femme a publié sur son compte Instagram des photos de cette journée particulière. Mais après avoir partagé les photos, la jeune maman a été la cible d’insultes et de menaces de mort :

Tu mérites de mourir pour ça !

ou

Tu devrais t’en tenir à rester femme au foyer

Les organisateurs apportent leur soutien

Les messages haineux ont été supprimés. Alessia a confié au Times qu’elle n’avait jamais été victime d’autant de violence auparavant et qu’elle refusait d’y répondre. Face à cette polémique, les organisateurs du concours ont décidé de lui apporter leur soutien.

Avant 1994, les règles du concours de Miss Italie interdisaient aux candidates d’avoir des enfants. Mirca Viola, gagnante de l’édition de 1987, s’était même vue retirer sa couronne lorsque les organisateurs avaient découvert qu’elle avait un enfant.

En France, les règles du concours Miss France sont très strictes. Les candidates doivent obligatoirement être célibataires et ne pas être mamans.

Publié le jeudi 25 janvier 2018 à 14:52, modifications jeudi 25 janvier 2018 à 15:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct