Monde

Un ministre nord-coréen exécuté après s’être endormi en réunion

En Corée du Nord, le nombre de hauts responsables exécutés est en hausse. Deux nouveaux responsables nord-coréens ont été tués pour de mauvais comportements.

Au début du mois d’août, deux responsables nord-coréens ont été exécutés après avoir désobéi à Kim Jong-Un. En effet, le quotidien JoongAng Ilbo a annoncé que l’ex-ministre de l’Agriculture et le Haut Responsable du Ministère de l’éducation, Ri Yong Jun ont été exécutés à l’académie militaire de Pyongyang. La raison ? Hwang Min travaillait sur un nouveau projet d’agriculture mais sa vision des choses n’a pas plus au dictateur. De ce fait, il a été tué sans pitié.

Un sort, également réserve à Ri Jong. Il a été exécuté après s’être endormi lors d’une réunion avec Kim Jong-Un. Une attitude perçue comme un manque de respect et de loyauté envers le dictateur nord-coréen. Plus, récemment, c’est Kim Yong-Jin, qui a été tué après avoir été accusé d’être “un agitateur antiparti et antirevolutionnaire”. Lors d’une séance au Parlement, il a été “dénoncé pour sa mauvaise posture lorsqu’il était assis sous la tribune”. Ainsi, il fut soumis à un interrogatoire qui a “révélé” ses autres crimes.

Après la mort de son père Kim Jong-Il, c’est son fils Kim Jong-Un lui a succédé. Mais, depuis qu’il a pris les rênes du régime communiste en 2011, il a imposé son pouvoir par le biais d’instauration de purges et d’exécutions de nombreux hauts dignitaires. En 2013, le dictateur avait fait tuer son oncle, l’homme le plus riche de la Corée du Nord. Il était accusé de vouloir former un parti politique. En 2015, c’est l’ancien Ministre de La Défense, Hyung Yong Chol qui a été supprimé par le dictateur. Ainsi, depuis son arrivée, plus de cent hauts dignitaires ont été tués.

Publié le mercredi 31 août 2016 à 12:48, modifications mercredi 31 août 2016 à 12:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires