Monde

Le Mexique extrade le narcotrafiquant « El Chapo » vers les États-Unis

Après deux requêtes rejetées par les autorités mexicaines, le trafiquant de drogue « El Chapo » a été extradé aux États-Unis. Joaquin Guzman, de son vrai nom, est notamment poursuivi au Texas et en Californie pour trafic de drogue, homicide et blanchiment d’argent.

Pablo Escobar redoutait cette situation plus que tout. Ainsi, jeudi 19 janvier, Joaquin « El Chapo » Guzman a été extradé aux États-Unis. Une décision prise par la Cour suprême du Mexique, qui a rejeté deux recours contre cette procédure. Une information confirmée par le ministère des Affaires étrangères mexicain.

« El Chapo » est notamment poursuivi au Texas ainsi qu’en Californie, deux états dans lesquels le narcotrafiquant est accusé de trafic de drogue, homicide et blanchiment d’argent. Atterri à New York jeudi dans la journée, Guzman devrait comparaître dès ce vendredi devant un tribunal fédéral de Brooklyn.

Pour Silvia Delgado, l’une des avocates de l’accusé, cette procédure n’a rien de légal. En effet, comme elle le confie à la télévision mexicaine :

Ils ont fait cela de manière illégale, l’étude de l’appel étant toujours en cours. Nous sommes les premiers surpris par cette décision.

SURNOMMÉ « LE ROI DE L’ÉVASION »

Bien qu’il n’ait pas été jusqu’à construire sa propre prison comme son homologue de Medellin, « El Chapo » traîne une réputation d’évadé professionnel. Et pour cause, celui-ci s’est échappé de la prison d’El Altiplano, en juillet 2015, via un tunel de plus d’un kilomètre de long. Repris en janvier 2016, le trafiquant était jusqu’ici incarcéré à la prison de Ciudad Juarez.

Joaquin Guzman risque désormais la prison à vie.

Publié le vendredi 20 janvier 2017 à 13:22, modifications vendredi 20 janvier 2017 à 13:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !